Ikea supprime sa ligne Expedit... et les fans de vinyles désapprouvent

On a tous deux ou trois pièces de chez Ikea chez nous, parce que c'est pas cher, facile à monter et qu'en plus ça ressemble vaguement à quelque chose (et on sait tous faire fi de la provenance du bois et d'autres problèmes existentiels que ne se pose pas non plus la marque suédoise). Cette marque, et elle seule, peut se targuer d'avoir transposé le concept de "best-seller culte" à la catégorie de l'ameublement. Parmi le "hall of fame", citons la ligne Expedit, qui a eu un succès monstre... auprès des collectionneurs de vinyle. Bah ouais, aujourd'hui, cette étagère bête et méchante est probablement le meilleur moyen de stocker des gros volumes de galettes noires sans se ruiner. Et cette histoire d'amour se compte en décennies.

Et voilà que Ikea Allemagne retire ce modèle de la vente. En sachant que Ikea n'a jamais voulu créer de spécificités par pays (ce qui ne conviendrait pas aux économies d'échelles induites par leur modèle économique), il y a fort à parier que cet état de fait devienne mondial.

Expedit

Depuis mi-janvier, une page Facebook nommée “Rettet das Ikea Expedit Regal” (Sauvez l'étagère Expedit) a ramassé 6000 likes, et débite les photos d'usagers qui montrent leurs murs de vinyles. Ikea, de son côté, a déjà prévu un modèle de remplacement, la Kallax, qui ne convient pas totalement aux plaignants, qui ne se retrouvent pas dans le nombre de cases disponibles, tout un programme.

Avant de connaître le dénouement de cette terrible histoire, un guide pratique (oui oui) pour utiliser votre étagère Expedit au mieux en tant qu'étagère à vinyles. Et on adresse nos sincères condoléances à Peanut Butter Wolf, Amon Tobin ou Richie Hawtin, qui doivent se sentir orphelins.