Boudé par les investisseurs, Soundcloud est au bord du gouffre financier

4 à 5 mois. C'est le sursis que donne Digital Music News avant la faillite de Soundcloud si de nouveaux fonds n'arrivent pas. Le site met en effet en avant le besoin urgent de financement de la plateforme qui tarderait à gagner en rentabilité malgré les pressions des maisons de disques.

En attendant, Soundcloud chercherait du soutien de la part de ses investisseurs actuels (notamment Union Square Ventures) ou d'une banque. Cependant les investisseurs veulent à tout prix attendre les résultats des négociations entre la plateforme et les majors sur les droits d'auteurs de leurs artistes (le problème étant quant à lui réglé avec les indépendants) avant de la financer à nouveau. "Les investisseurs veulent voir comment se terminent les discussions (avec les majors) avant de réinvestir dans la plateforme", avance une source.

Si un accord a déjà été conclu avec Warner (la maison de disque disposant désormais de 5% de son capital), les négociations trainent avec Sony et Universal. Les deux majors ont ainsi menacé de poursuivre Soundcloud en justice si aucun accord n'était trouvé, comme avec Grooveshark. En effet, maintenant que le service de streaming se dirige vers un nouveau modèle payant, les majors remettent la question du copyright autour de la table. C'est notamment la question des mixes de DJ qui envenime les discussions.

Si le service parvient à trouver un nouveau financement à court terme, il pourra peut-être à l'avenir compter sur son nouveau modèle pour se sauver. En plus du système de publicité déjà annoncé, on parle désormais d'un "Soundcloud premium", qui achèverait de transformer le service en nouveau Spotify pour le rendre rentable.