Crédit : Leo Berne

10 morceaux pour comprendre le hip-hop/electro/ragga, par Chinese Man

par Tsugi

Insa­tiable bateleur scénique, auteur d’un nou­v­el album (Shikan­taza, sor­ti ven­dre­di) le trio aixois Chi­nese Man nous dévoile les titres qui le font vibr­er, les racines par­fois brûlantes de sa pro­duc­tion effer­ves­cente.

 

  • Astrud Gilber­to & Stan Getz — “The Girl From Ipane­ma” (Verve, 1964)

Un grand clas­sique, démon­trant à quel point il est bon de mélanger les styles, comme ici jazz et voix brésili­enne. “The Girl From Ipane­ma” a mar­qué les esprits, mais ça nous rap­pelle aus­si une plage de Rio où nous avons eu la chance de nous promen­er.”

 

  • DJ Shad­ow — “Mid­night In A Per­fect World” (Mo’ Wax, 1996)

Son pre­mier album Endtro­duc­ing… a été une grande source d’in­spi­ra­tion pour notre musique. DJ Shad­ow a mon­tré qu’il était pos­si­ble de pro­duire une nou­velle forme de hip-hop, instru­men­tale, mélodique, avec une util­i­sa­tion du sam­pling nova­trice et intel­li­gente. Cet album reste une référence.”

 

  • The Roots — “The Next Move­ment” (MCA, 1999)

Un extrait de leur album Things Fall Apart. Un groupe majeur qui peut aus­si bien pro­duire des gros titres de rap ultra effi­cace que des titres plus expéri­men­taux. Un bel exem­ple de créa­tiv­ité et de lib­erté artis­tique.”

 

  • Madlib — “Slim’s Return” (Blue Note, 2003)

Lorsque Madlib sam­ple le cat­a­logue du label jazz Blue Note, ça donne un morceau et un album Shades Of Blue, qui sont devenus des clas­siques, comme d’ailleurs une grande par­tie des pro­duc­tions de ce beat­mak­er de génie !”

 

  • Quak­ers — “Fit­ta Hap­pi­er” (Stones Throw, 2012)

Un super pro­jet hip-hop avec Guilty Simp­son et M.E.D. C’est à la fois clas­sique dans la com­po­si­tion mais inven­tif dans ses sonorités. On est très fan du label Stones Throw crée par le DJ Peanut But­ter Wolf, qui pro­duit des artistes et des gen­res musi­caux var­iés tout en gar­dant une iden­tité forte.”

 

  • Ghost­face Kil­lah & Adri­an Younge — “Rise Of The Ghost­face Kil­lah” (Soul Tem­ple, 2013) 

Il aura fal­lu chercher un pro­duc­teur de Cal­i­fornie (Adri­an Younge) pour retrou­ver le meilleur du son du Wu Tang Clan. Un album d’an­tholo­gie (Twelve Rea­sons To Die), on en est resté sur le cul au moment de sa sor­tie.”

 

  • Tai­wan MC — “Catali­na” (Chi­nese Man Records, 2016) 

Le pre­mier album de Tai­wan MCCool & Dead­ly, est sort en octo­bre 2016 et “Catali­na” était le pre­mier sin­gle extrait de cet album ! Un bon mélange de dance­hall, de glob­al bass et de reg­gae­ton et une superbe par­tic­i­pa­tion de Palo­ma Pradal. Une grosse “brûlure” comme on dit chez nous !”

 

  • Jim­my Pé — “Some­thing Like This” (Sat­u­rate Records, 2016)

Un morceau à la fois effi­cace et extrême­ment bien pro­duit. Un must-have pour tous les DJs, le genre de morceau qui pro­duit tou­jours son petit effet en soirée. La pro­duc­tion d’un arti­cle slo­vaque.”

 

  • Mura Masa — “Lovesick Fuck” (Anchor Point, 2016)

Son EP Some­day Some­where a car­ton­né et on com­prend pourquoi ! De la musique à la fois mélodique et puis­sante, on est fans ! Un jeune artiste très doué à suiv­re dans les prochaines années.”

 

  • Scratch Ban­dits Crew — “Do It Do It (Baja Fre­quen­cia Remix)” (Chi­nese Man Records, 2016)

On finit par la famille ! Un gros tube de Scratch Ban­dit Crew remixé par Baja Fre­quen­cia. Ça donne for­cé­ment envie de se tré­mouss­er sur le dance­floor ! Blaaaaaah !”

Arti­cle extrait de notre hors-série d’été 2016, “La musique en 100 playlists”, tou­jours disponible à la com­mande sur notre bou­tique

(Vis­ité 1 975 fois)