Nova Materia - crédit photo : Philippe Lévy-Lores

Comment la crise chilienne inspire Nova Materia et les artistes locaux

Si la crise san­i­taire a frap­pé l’an­née 2020 d’un désor­dre mon­di­al, d’autres sujets méri­tent tout autant d’être mis en lumière. C’est le cas d’une lutte qui fait rage outre-atlantique, au Chili depuis octo­bre 2019 : celle d’une crise économique et poli­tique majeure sur fond d’ab­sence de réformes sociales et d’une nou­velle con­sti­tu­tion. Les séquelles provo­quées par le coro­n­avirus ain­si que par les soulève­ments engen­drés par la mort de Georges Floyd n’ont rien arrangé, trans­for­mant le pays en un véri­ta­ble west­ern. Dans ce chaos – et pour nous rap­pel­er au pas­sage que la musique est un for­mi­da­ble vecteur de con­tes­ta­tion – le duo activiste franco-chilien Nova Mate­ria use de ses per­cus­sions métalliques et abruptes sur fond de dance et de post-punk pour encour­ager son peu­ple à con­tin­uer la lutte. Après It Comes, pre­mier album paru en 2018 sur le label Crammed Discs – où l’on retrou­ve par exem­ple la non moins trib­ale Jua­na Moli­na – Car­o­line Chaspoul et Eduar­do Hen­riquez ont sor­ti cette année Live At Home, ver­sion live de leur EP Strenght de 2020 et d’un tirage de trois des morceaux d’It Comes. Aujour­d’hui pour Tsu­gi, Nova Mate­ria revient avec une playlist com­men­tée de dix titres pour mieux com­pren­dre le groupe et son œuvre, ain­si que les man­i­fes­ta­tions qui inspirent actuelle­ment les artistes chiliens.

 

  • Las Tesis — Un Vio­lador En Tu Camino

Évidem­ment, nous com­mençons par ce col­lec­tif d’activistes et per­formeuses chili­ennes qui s’est fait con­naître pen­dant les mou­ve­ments de con­tes­ta­tion sociale en novem­bre 2019 à San­ti­a­go. Ce titre, qui s’il­lus­tre égale­ment par une per­for­mance, a été repris dans de nom­breuses langues tout autour du globe durant les man­i­fes­ta­tions mas­sives de la journée inter­na­tionale du droit des Femmes, mais aus­si lors de dif­férents actes asso­ciés au #MeToo.

 

  • Ana Tijoux — Cacero­la­zo

Suite aux mou­ve­ments soci­aux de novem­bre 2019 au Chili, Ana Tijoux reprend les tra­di­tion­nels roule­ments de casseroles con­tes­tataires depuis la dic­tature de Pinochet pour en faire un morceau reven­di­catif por­teur des espoirs chiliens. Issue de la scène rap et hip-hop chili­enne, Ani­ta a une longue tra­jec­toire qui l’a sou­vent amené à se posi­tion­ner au cours de dif­férents événe­ments poli­tiques et soci­aux.

 

  • Andrea Paz — Bali

Fig­ure emblé­ma­tique de la scène under­ground chili­enne, Andrea Paz fig­ure par­mi les femmes qui ont su impos­er une vision indis­so­cia­ble entre révo­lu­tion et « soror­i­dad ». Cette dernière ren­voy­ant à la fratrie et à la sol­i­dar­ité entre les femmes. On aime beau­coup ses mix­es.

 

  • Moor Moth­er — Black Flight (feat Saul Williams)

Indis­so­cia­ble du soulève­ment inter­na­tion­al des « minorités » et en par­ti­c­uli­er de Black Lives Mat­ter, ce morceau de Moor Moth­er avec Saul Williams nous évoque pré­cisé­ment ce sen­ti­ment d’in­jus­tice sociale et de traite­ment que l’on retrou­ve égale­ment au Chili, voir dans l’ensem­ble du con­ti­nent latino-américain.

 

  • Arca — Non­bi­na­ry

Super morceau dont la struc­ture même pro­pose un nou­veau mod­èle de com­po­si­tion : com­pos­er la musique comme la con­struc­tion de nou­veaux mod­èles sex­uels. Ce titre sort des sché­mas pré-établis et exclusifs du binaire, du dual­isme. La révo­lu­tion est égale­ment sex­uelle et Arca évoque ici l’ex­pres­sion de la mul­ti­plic­ité des gen­res par-delà le mod­èle homme-femme.

 

  • Son­ic Youth — Teenage Riot

Il n’y a pas de révo­lu­tion sans jeunesse, et il n’y a pas de jeunesse sans révo­lu­tion. En se rebel­lant con­tre la hausse des tick­ets de métro, les lycéens et col­légiens de San­ti­a­go sont claire­ment à l’o­rig­ine des mou­ve­ments révo­lu­tion­naires du Chili. Ce morceau de shoegaze est prob­a­ble­ment présent dans la tête de beau­coup de leurs par­ents. Dans la nôtre en tout cas.

 

  • Nova Mate­ria — Strength

On ne pou­vait pas par­ler de la révo­lu­tion sans évo­quer notre morceau “Strength” sor­ti pen­dant le con­fine­ment. Edu était à San­ti­a­go pen­dant le soulève­ment et a enreg­istré le son de cen­taines de man­i­fes­tants cog­nant avec des pier­res sur la paroi de l’im­meu­ble de Tele­fóni­ca. C’é­tait un son vrai­ment impres­sion­nant et puis­sant. C’est devenu le sam­ple à par­tir duquel on a écrit le morceau. Au départ, on l’avait pen­sé comme une façon de par­ticiper à ce qui se pas­sait au Chili, et comme un sou­tien au mou­ve­ment. Avec la Covid, le mes­sage a pris une autre dimen­sion et réson­nait étrange­ment avec le moment. La Covid est aus­si une révo­lu­tion.

(Vis­ité 356 fois)