Coup de pouce : Hedra

Par­fois, on tombe dans nos mails ou totale­ment par hasard sur un morceau, un artiste ou un clip qui nous colle à notre chaise. Alors on en par­le, tout sim­ple­ment. Ce sont les “coups de pouce” de la rédac’. 

En févri­er dernier, le label Arroyo fai­sait son appari­tion. Comme une plate­forme où l’art numérique, la poésie et bien sûr, la musique, se ren­con­trent et se mélan­gent, le label compte bien nous faire voy­ager grâce à des sor­ties expéri­men­tales et par­fois con­ceptuelles. Arroyo a donc ouvert le bal avec une com­pi­la­tion. L’EP inti­t­ulé ARY001 con­te­nait des morceaux de Comb, Kumo et l’I­tal­ien Hedra. Ce dernier vient d’ailleurs de sor­tir son pre­mier album sur le label, sept morceaux qui lui per­me­t­tent de com­mu­ni­quer quand les mots vien­nent à manquer. 

The Qui­et Mind, prévu le 30 sep­tem­bre, est un ensem­ble cohérent et pour­tant, le disque touche à tout. Des sam­ples indus­triels aux chants des oiseaux, des bruits devi­en­nent musique grâce à la pro­duc­tion raf­finée et émo­tion­nelle d’He­dra. La par­tie élec­tron­ique est omniprésente, avec des beats sou­vent nos­tal­giques qui font du disque un ton­nerre gron­dant qui ne laisse pas indif­férent. The Qui­et Mind est de l’am­bi­ent, de la drone et de la poésie à la fois, un album à décou­vrir en exclu juste en dessous avant sa sor­tie sur le label à suiv­re, Arroyo. 

(Vis­ité 121 fois)