Eli Escobar revient avec un album politisé

Eli Esco­bar est le DJ New-Yorkais par excel­lence ! Il a com­mencé par tra­vailler chez un dis­quaire avant de se lancer dans la vie noc­turne de Big Apple. En 20 ans de car­rière, il a signé plusieurs sor­ties sur des labels de renom­mée comme Ner­vous Records et Razor-N-Tape et a fondé Night Peo­ple NYC avec son acolyte Blue Jemz.

L’in­sou­ciance de son sec­ond disque Hap­pi­ness sem­ble loin der­rière le New-Yorkais. La sor­tie de Shout aujour­d’hui (en ver­sion dig­i­tale) sonne comme un cri d’alarme face aux dérives politi­ci­ennes des Etats-Unis.  En effet, Eli Esco­bar est inqui­et et cela ressent dès l’é­coute du pre­mier titre “Night­mar Rag” où les sirènes de police accom­pa­g­nent les voix con­trar­iées répé­tant “Amer­i­ca”. Autre titre poli­tisé : “The Peo­ple”, l’au­di­teur est invité à se sec­ouer. L’u­nivers d’Eli Esco­bar n’est pas oublié lors de moments punchy dis­co / house notam­ment sur “City Song Part 2”. Par­faits pour le dance­floor, ces morceaux invi­tent à danser “con­scient”. L’au­di­teur est trans­porté dans un club New-Yorkais en une frac­tion de beat.

Un album engagé qui réveille (les consciences ?).

En écoute :

Si vous êtes plutôt Spotify :

(Vis­ité 590 fois)