Skip to main content
18 janvier 2017

En direct de Warehouse Alternative – Band of Brothers à Nanterre

par Nicolas Bresson

Huit heures 100% techno, 100% live, dans un hangar de la banlieue parisienne ? C’était la proposition alléchante des organisateurs Alternative Projects. Autant dire qu’on ne s’est pas fait prier pour prendre le RER A, direction Nanterre Préfecture. Retour sur une nuit de janvier où soufflait le glacial vent du nord mais aussi la chaleur de l’esprit « rave ».

Alternative Projects, malgré leur jeune âge, n’en sont pas à leur coup d’essai. En octobre dernier ils avaient déjà rempli la Grande Halle de La Villette, en plein jour, en conviant Laurent Garnier et Terrence Parker pour des sets fleuves. Issus du collectif Newtrack, ils avaient cette fois-ci décidé de revenir à leurs premiers amours « strictly techno ». Avec un concept original : que du live, que des duos ou des back to back et une place de choix accordée à la jeune garde française. Sans grosse tête d’affiche et situé dans un hall d’exposition perdu dans un no man’s land de Nanterre, le pari était audacieux. Le public allait-il braver le froid hivernal et répondre présent ? En pénétrant dans un Espace Chevreul bien rempli – à vue de nez entre 1500 et 2000 personnes – nos craintes furent dissipées, tout comme celles, on l’imagine, des membres d’Alternative Projects. Reconnaissons-leur un sens rigoureux de l’organisation qui a certainement dû jouer en leur faveur. Alors que beaucoup de soirées « warehouse » parisiennes se déroulent souvent dans la semi-légalité, un peu à l’arrache, sans scénographie et avec un sound-system qui montre vite ses limites, ici tout était carré. Du vestiaire aux foodtrucks extérieurs, des espaces chill construits en palettes de bois au bar à vin – excellente idée – on n’a rien trouvé à redire. Il y avait de la place pour danser, des lumières et des lasers pour nous en mettre plein la vue. Seule la sécurité s’est montrée un peu trop intrusive, semblant par exemple découvrir l’existence des cigarettes électroniques.

Crédit : Sabrina Godfrin

Mais ce qui nous a marqué dès notre arrivée c’est indéniablement la qualité du sound-system. Combien de fois s’est-on retrouvé dans ce type de halls d’exposition avec des problèmes de sonorisation gâchant notre plaisir auditif ? On se réjouissait donc de pouvoir profiter d’une grosse session de techno live avec un son clair et précis. Et pour cela, on ne fut pas déçu. La soirée ayant débuté très tôt – 21 heures – on n’a malheureusement pas pu assister aux prestations des duos français Trunkline (Madben et Yann Lean) et Torb. Ce sont donc les parisiens de Society of Silence, qui avec leur techno sourde et deep à la fois, accueillaient nos premiers pas de danse. Puis les Wlderz, qu’on connaît bien pour les voir jouer régulièrement aux soirées Newtrack, proposèrent un son plus mélodique tout en étant appuyé par de solides basses. S’ils ont ôté un « e » au nom de leur projet, leur musique s’est affinée avec les années et ils font désormais partie des lives techno français qui comptent. Mais la meilleure prestation de la nuit fût sans conteste le live à six mains des Berlinois de Cassegrain associés au Californien Tin Man. Une techno à la fois percussive et mentale, acide et métallique, à la production ultra léchée. Quand la techno est élevée au rang de grand art. Bravo messieurs ! Le dernier live de la soirée, proposé par les Italiens de Boston 168 ne put rivaliser, paraissant plus simpliste à l’oreille, sans être toutefois désagréable notamment via ses clins d’œil à de vieux motifs trance. Il nous faudra désormais attendre l’été pour la prochaine fête d’Alternative Projects qui, parait-il, se déroulera en plein air dans le parc d’un château. On vous tiendra évidemment au courant.

Crédit : Sabrina Godfrin 

Meilleur moment : Cet incroyable live de Cassegrain et Tin Man. S’il existe un enregistrement, on est preneurs !

Pire moment : Le coup de sifflet final à 5h00 – c’est tôt – et la bise glaciale qui nous accompagne sur le chemin de la gare.

Visited 41 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply