Skip to main content
27 avril 2016

En écoute : Occult Orientated Crime, le projet ambient de Legowelt

par rédaction Tsugi

Difficile de s’y retrouver dans la discographie de Danny Wolfers, tant le Néerlandais aime à changer d’alias tous les quatre matins. Il faut dire que ce génie (oui, on ose le mot) touche à tout ce qui se fait en matière d’électronique, des kicks atmosphériques du titre « Elements Of Houz » sous le nom de Legowelt à l’expérimental The Age Of Candy Candy en tant que Smackos. Aujourd’hui, il s’intéresse à nouveau à l’ambient (on a déjà dévoré un album de ce style, inspiré par les îles Féroé) sous le nom cette fois d’Occult Orientated Crime, avec une première sortie physique (un vinyle six titres) attendue pour le 11 mai. « Japanese Trains » est le premier extrait de ce Just A Clown On Crack, et s’accompagne aujourd’hui d’un clip graphique, reprenant des images de simulateurs de trains, et plutôt hypnotique. 

« Le son d’Occult Orientated Crime est une accumulation de vingt ans d’expériences musicales et de recherches sur les effets que la musique a sur notre cerveau. Pour faire simple : il s’agit d’électronique ambient, plus avancée si on compare à ce que je crée sous mon autre alias Smackos. OCC est plus profond et mélodique, moins détendu et vague mais peut-être plus intense. Cette musique peut complètement changer l’état d’esprit de la personne qui écoute, on pourrait presque appeler ça de la musique rituelle et neuroscientifique », explique Danny Wolfers. 

Tracklist :

A1. Bridge Over A Golden Duckpond
A2. Japanese Trains
A3. Telepatic Consultation
B1. Blue Austral
B2. Central Coast Drifter
B3. Just A Clown On Crack

Visited 18 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply