Skip to main content
17 mars 2020

En Italie et en Espagne, des DJs aux balcons pour tuer l’ennui du confinement

par Arthus Vaillant

L’Espagne et l’Italie sont les deux pays les plus touchés en Europe par le coronavirus Covid-19. Les centaines de morts causés par le virus ont obligé les deux gouvernements à prendre la décision d’un confinement forcé. Face à cette situation inédite, la population ne cesse de se réinventer pour trouver des moyens de faire passer le temps et tisser du lien social avec ses voisins dans le respect des consignes de sécurité.

Des « chansons contre la peur », comme le titre La Repubblica, créent un élan de fraternité et solidarité entre voisins. Étant donné l’interdiction de sortir – sauf dérogation – le lieu idéal, pour qui en possède, est tout trouvé : le balcon. Un nouvel endroit pour sociabiliser, tout en maintenant la distanciation sociale. Et la musique y est la grande invitée.

Depuis le jeudi 12 mars, en Italie, certains se sont donnés des rendez-vous quotidiens via les réseaux sociaux pour chanter l’hymne national de leur pays ou des chansons populaires telles que « Volare« , « Napul’è » ou « Roma Capoccia » ou pour des sets improvisés.

Toutes les reprises sont bonnes pour s’amuser, divertir ses voisins et chanter à gorge déployée. Si tous les concerts ou festivals sont évidemment annulés, des artistes italiens et espagnols, comme Gianna Nannini, vont tout de même se joindre à la fête grâce à des concerts virtuels. Et dans le monde de la musique électronique, ce sont les DJs amateurs qui prennent d’assaut ces DJ booths d’un nouveau genre.

Pour la France, un rendez-vous est prévu ce vendredi. Initié par le site Dure Vie et en partenariat avec beaucoup d’acteurs du monde de la musique électronique (dont Tsugi), l’événement « La Fête aux balcons » incite les artistes français à imiter leurs homologues espagnols et italiens.

https://www.youtube.com/watch?v=6sdxfZZigeI

https://www.youtube.com/watch?v=9vURYL-DmGc

Visited 14 times, 1 visit(s) today