Exclu : la “Wurlitzer Wank” de Munk (on vous laisse faire la traduction)

Bran­lette de Wurl­itzer” (le Wurl­itzer étant un piano élec­trique au son très recon­naiss­able, sou­vent util­isé depuis les sev­en­ties), “Give no fucks”, gros pétard sur la pochette… Dis donc, pour son dernier morceau, Munk, le patron du label alle­mand Gom­ma (WhoMade­Who, Dim­itri From Paris…), fait fort niveau je-m’en-foutisme.

Mais détrompez-vous : der­rière “Wurl­itzer Wank”, excel­lente épopée planante et qua­si ori­en­tale dont on vous fait décou­vrir le clip en exclu­siv­ité, se cache un nou­veau maxi, fruit du rap­proche­ment entre Gom­ma et le label parisien Cor­re­spon­dant — et donc tout un tra­vail de coor­di­na­tion entre les équipes de Jen­nifer Car­di­ni et celles de Munk. Son nom ? The Cor­re­spon­dant Gom­ma Joints — ça ne s’in­vente pas. Il faut dire que le pro­duc­teur alle­mand est plutôt fran­cophile, ayant vécu dans notre doux pays quelques années, tra­vail­lé avec Chloé, Ed Banger ou Black Strobe et même déjà signé un EP solo chez Cor­re­spon­dant. Prochain étape : un maxi de Jen­nifer Car­di­ni chez Gom­ma ? Pourquoi pas. 

(Vis­ité 107 fois)