Grems lâche un album en téléchargement gratuit

C’est l’an­niver­saire de sa femme et Grems a décidé de fêter ça en envoy­ant un mes­sage tout plein d’amour à ses fans, avec en bonus un album en télécharge­ment gra­tu­it — si c’est pas mignon… Le cadeau, Freen Pisse (ver­sion alter­na­tive à Green Pisse, lui mis en vente), que le rappeur souhaite appel­er un EP mal­gré ses 13 titres, est à récupér­er juste ici. A la pro­duc­tion, pas mal de Tam­bour Bat­tant et de The Impos­ture, ain­si que Puc­k­ee, Dandy Teru et Work­ers. 

De quoi ravir les fanas de punch line et observ­er l’évo­lu­tion sub­tile du bon­homme : “J’ai fait ce que j’ai dit à la sor­tie de Vam­pire (son avant-dernier album sor­ti en 2013, si on ne compte pas Hus­t­la, son side-project avec Le Jouage, ndr.) à savoir m’écarter de ce que devient le rap. J’ai donc décidé d’apporter un mes­sage un peu plus de Papa. Je com­prends que cer­taines per­son­nes aimaient quand je me crachais dessus en mode bur­lesque, mais avec du recul je ne sais pas com­ment je vais expli­quer ceci à mes enfants plus tard”, peut-on lire sur sa page Face­book. Grems y ajoute qu’il ne fera pas d’in­ter­views à pro­pos de cette sor­tie, et calmer le jeu en général : “Vous aurez des petits pro­jets comme Hus­t­la ou Ep’s con­cept, sans prévenir et des con­certs, le reste, les délires inter­view, self­ies avec les gens c’est fini. Je préfère pass­er cinq min­utes autour d’une bière avec vous que de pren­dre une pho­to, ça veut rien dire une pho­to, c’est comme tous ces jeunes avec leurs télé­phones en con­cert…”, écrit-il, tout en pré­cisant que ce n’est pas la peine pour les medias de relay­er l’in­for­ma­tion — mais avec une track­list com­prenant un morceau nom­mé “Ken­ji Chirac”, on n’a pas pu s’empêcher.

 

(Vis­ité 481 fois)