Skip to main content
Crédits : Cha Gonzales
30 août 2017

« La nostalgie c’était mieux après » : OTTO10 organise sa dixième édition

par Antoine Tombini

Bienvenue dans un monde de paillettes, de déguisements loufoques, de décorations psychédéliques et d’ateliers barrés. Ça y est, c’est la dixième d’OTTO10. Plus d’un an après leur « Nul n’est pro-fête en son pays » à l’Espace Imaginaire de Saint Denis, l’équipe d’OTTO10 Events traverse la Seine pour la deuxième fois de sa carrière pour s’installer dans l’immense parc Georges Brassens dans le 15ème arrondissement. Las d’une culture club consumériste, le collectif créé en 2013 n’a cessé de régaler avec ses évènements plus que festifs, souvent accompagnés de leurs confrères d’Alter Paname et Soukmachines.

L’équipe a toujours habitué à un line-up pointu mêlant musiques électroniques, disco, funk, afro-beat – au final tout ce qui est bon pour faire danser cette cours de récré géante et pour adultes. Pour cette dixième édition, le programme est alléchant : le créateur de Resiste, Yul, pour un voyage techno pysché de l’espace, Wela’j en live et son afro-beat inspiré du père du genre Fela Kuti, le digger multi-facettes Atemi, Scott Ferguson, proche de Moodymann et distillateur d’une house parfumée de disco, sans oublier Romain Play, résident du Camion Bazar. Sur la deuxième scène, nul autre que les résidents de la team OTTO10 – Nico100coins, Modia, Life In Shuffle Mode, Sheu et Colonel Fabien – accompagnés d’un autre protégé de l’équipe Issa Maiga et du respecté Johannes Volk.

Tsugi vous propose un jeu concours pour tenter de remporter des places pour la dixième d’OTTO10 : La nostalgie, c’était mieux après. Pour participer, rien de plus simple : envoyez un gentil mail à l’adresse [email protected] en mentionnant bien vos coordonnées complètes (nom, prénom, adresse) avec pour objet “OTTO10”. Bonne chance!

Visited 12 times, 1 visit(s) today