Crédits : Cha Gonzales

La nostalgie c’était mieux après” : OTTO10 organise sa dixième édition

Bien­v­enue dans un monde de pail­lettes, de déguise­ments loufo­ques, de déco­ra­tions psy­chédéliques et d’ate­liers bar­rés. Ça y est, c’est la dix­ième d’OTTO10. Plus d’un an après leur “Nul n’est pro-fête en son pays” à l’E­space Imag­i­naire de Saint Denis, l’équipe d’OTTO10 Events tra­verse la Seine pour la deux­ième fois de sa car­rière pour s’in­staller dans l’im­mense parc Georges Brassens dans le 15ème arrondisse­ment. Las d’une cul­ture club con­sumériste, le col­lec­tif créé en 2013 n’a cessé de régaler avec ses évène­ments plus que fes­tifs, sou­vent accom­pa­g­nés de leurs con­frères d’Al­ter Paname et Soukmachines.

L’équipe a tou­jours habitué à un line-up pointu mêlant musiques élec­tron­iques, dis­co, funk, afro-beat — au final tout ce qui est bon pour faire danser cette cours de récré géante et pour adultes. Pour cette dix­ième édi­tion, le pro­gramme est alléchant : le créa­teur de Resiste, Yul, pour un voy­age tech­no pysché de l’e­space, Wela’j en live et son afro-beat inspiré du père du genre Fela Kuti, le dig­ger multi-facettes Ate­mi, Scott Fer­gu­son, proche de Moody­mann et dis­til­la­teur d’une house par­fumée de dis­co, sans oubli­er Romain Play, rési­dent du Camion Bazar. Sur la deux­ième scène, nul autre que les rési­dents de la team OTTO10 — Nico100coins, Modia, Life In Shuf­fle Mode, Sheu et Colonel Fabi­en — accom­pa­g­nés d’un autre pro­tégé de l’équipe Issa Maiga et du respec­té Johannes Volk.

Tsu­gi vous pro­pose un jeu con­cours pour ten­ter de rem­porter des places pour la dix­ième d’OTTO10 : La nos­tal­gie, c’é­tait mieux après. Pour par­ticiper, rien de plus sim­ple : envoyez un gen­til mail à l’adresse [email protected] en men­tion­nant bien vos coor­don­nées com­plètes (nom, prénom, adresse) avec pour objet “OTTO10”. Bonne chance!

(Vis­ité 601 fois)