Skip to main content
16 septembre 2013

La prévention de l’usage des drogues dans les festivals par Diplo

par rédaction Tsugi

Trois overdoses fatales et plusieurs festivaliers hospitalisés : c’est le triste constat que l’on peut faire de l’Electric Zoo Festival à New-York et du concert à Boston du DJ allemand Zedd. À la suite de ces décès causés par la drogue, les médias américains se sont déchaînés sur les organisateurs et sur les artistes qui font vivre les festivals de musiques électroniques. Diplo, qui écume justement toutes ces manifestations musicales avec son projet Major Lazer, a tenu à réagir sur le sujet à l’occasion d’une interview pour Rolling Stone.

« Combien de jeunes vont voir un match de football et boivent un peu trop de bières ? Combien de jeunes conduisent une voiture quand ils ne le devraient pas ? » s’interroge Wesley Pentz. La jeunesse est insouciante et s’expose à de multiples dangers, il en a toujours été ainsi pour chaque génération.

Il argumente : « Cela va sembler étrange, mais on doit apprendre à la jeunesse comment prendre des drogues, de la même façon qu’on les sensibilise aux risques de l’alcool et à se protéger lors de rapports sexuels. » Il continue : « Si tu vas à un festival, bois de l’eau pendant six jours avant d’y aller, mais ne t’empêche pas de boire de l’alcool une fois sur place. Si tu t’apprêtes à prendre une pillule d’ecstasy, n’en prends pas quatre de plus pour t’évanouir et puis mourir d’un arrêt cardiaque. Au lieu d’agir comme si personne ne prenait de drogues pendant les festivals, il vaudrait mieux faire de la prévention dessus.« 

La drogue est un problème aux Etats-Unis : la société est bien trop conservatrice et ne prévient pas les enfants des risques qu’ils encourent à prendre des drogues. Paradoxalement, une vraie culture rave existe là-bas, comme si les américains se rebellaient contre leur société pour braver les interdits. Ce n’est pas aider les jeunes d’ignorer ces problèmes pourtant bien réels, et ce n’est certainement pas la faute des festivals ou des artistes si les gens ne savent pas gérer leurs excès. Dans le fond, Diplo a raison.

 

Visited 16 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply