Skip to main content
23 avril 2015

Le nouveau vinyle de la semaine (22): MONOLAKE

par Estelle Morfin

Robert Henke a décidément plus d’un visage. Si l’insatiable Allemand comptabilise vingt années de loyaux services à la techno, il a aussi contribué au développement du logiciel Ableton Live tout en développant son label Imbalance Computer Music et en multipliant ses performances audiovisuelles. Son dernier projet Lumière II, présenté en février au Centre Pompidou et qui tourne actuellement par delà le monde, est d’ailleurs une véritable entreprise artistique (dans la lignée de Ryoji Ikeda), combinant lasers et expérimentations sonores, où la lumière devient un « instrument » à part entière et fusionne avec la musique.

Si la dimension artistique de Herr Henke s’exprime de plus en plus, il reste un technophile de premier ordre, et continue de bidouiller des programmes pour Live (Max For Live : Granulator). Pour autant, alors que Gerhard Behles a quitté depuis plus de dix ans le duo Monolake pour se consacrer plus amplement à Ableton (fondé en 1999 avec Bernd Roggendorf), Robert continue de le faire prospérer, avec cette touche caractéristique entre la techno indus, l’ambient et le drone. Dans cette veine un poil futuriste sortait en 2012 l’album Ghosts, suivi d’un long silence de deux ans pendant lequel on s’était demandé si Robert n’avait pas décidé de laisser tomber, lui aussi, Monolake.

Fin 2014, il dissipait nos doutes avec la parution d’un nouveau maxi, XIE (Xor, Inwards, Ethernet). Le début, affirme-il, d’une série plus « club », qu’il regroupera in fine en un album. Le deuxième EP du genre, IA (Icarius, Alto), est arrivé. Si les deux morceaux sont résolument austères, sans doute même plus que ceux du précédent EP, ils confirment cependant le penchant de Robert Henke pour les textures granuleuses et les fameux drones aux sonorités de l’espace. Ajoutez à celà quelques voix bidouillées, parsemées sur « Alto », qui nous projettent dans un univers de science-fiction un peu angoissant. On imagine alors qu’il souhaite tout autant nous extraire d’un quotidien normal que lorsqu’il investit un musée ! Le tout, en nous proposant sans artifices une expérience dont IA serait indifféremment le medium ou la finalité. Lives prévus pour bientôt.

Monolake
IA
Sur Monolake/Imbalance Computer Music
Sortie le 10 Avril 2015

Mini-extrait ici:

Quelques autres previews sur Hardwax ici.

Visited 15 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply