Skip to main content
23 décembre 2014

Les 10 articles les plus lus de l’année

par rédaction Tsugi

Quoi ? Vous vous êtes endormis un soir de 31 décembre 2013 et ne vous êtes jamais réveillés ? Vous avez manqué un an d’actualité musicale ? Pas de problème, on vous fait une session de rattrapage avec nos dix articles les plus lus de l’année. Avec tout, mais surtout n’importe quoi. 

1. Burning Man : quand l’élite de la Silicon Valley gâche la fête (22/08/14)

Cela fait quelques années que le festival Burning Man est victime du syndrome du c’était-mieux-avant. Il semblerait que l’on soit passé à une toute autre étape. La faute aux techos millionaires (milliardaires ?) de la Silicon Valley.

2. Lana Del Rey violée dans une vidéo d’Eli Roth (20/11/14)

Dans ce court métrage intitulé Sturmgruppe réalisé en 2013 par Eli Roth (oui le papa du film gore Hostel) et initialement censuré, on atterrit dans une soirée d’anniversaire qui tourne mal, avec la pauvre Lana véritablement malmenée.

3. I Love Techno France annulé : à qui la faute ? (14/12/14)

Faut il être fou pour prendre la décision d’annuler au dernier moment, c’est à dire à l’ouverture des portes, un événement complet depuis des semaines, censé accueillir 35 000 personnes, soit le record français en matière de musiques électroniques ? Oui, une large part de folie irresponsable a prévalu samedi soir au Parc des Expositions de Montpellier (mais situé sur la commune de Perols) où devait se dérouler la 4eme édition de I Love Techno France, organisé par le mastodonte Live Nation et dont Tsugi était partenaire.

 4. Pourquoi écoutons-nous tout le temps les mêmes morceaux ? (19/09/14)

Pourquoi la musique repose-t-elle autant sur la répétition ? C’est la question que pose Elizabeth Hellmuth Margulis, auteure du livre On Repeat: How Music Plays the Mind (non traduit). 

5. KickOn, le Tinder des afters (24/10/14)

Le principe est simple, il fonctionne comme l’application Tinder… Sauf que KickOn ne vous trouvera pas de partenaires célibataires (enfin, peut-être, qui sait) mais des afters qui sont en train de se passer là, là, ou encore là, alors que vous n’étiez même pas au courant.

6. Ikea supprime sa ligne Expedit (19/02/14)

Parmi le « hall of fame » de la marque Ikea, citons la ligne Expedit, qui a eu un succès monstre… auprès des collectionneurs de vinyle. Bah ouais, aujourd’hui, cette étagère bête et méchante est probablement le meilleur moyen de stocker des gros volumes de galettes noires sans se ruiner. Et cette histoire d’amour se compte en décennies. Et voilà que Ikea Allemagne retire ce modèle de la vente… 

7. La playlist pour s’envoyer en l’air (14/08/14)

De Serge Gainsbourg à Odezenne, en passant par les rappeurs US et quelques Jean-François Maurice ou Pierre Vassiliu, le sexe a été tourné et retourné dans tous les sens. On vous a donc concocté une petite playlist pour créer la B.O de vos draps chauds et collants… Et il y en a pour un peu plus d’une heure. A vous d’être dans le timing.

8. « Ivory », le clip très chaud de Movement (29/07/14)

Le clip démarre comme un film de la Nouvelle Vague, avec un couple nu dans un lit qui se demande ce qu’est l’amour métaphysique – ou quelque chose dans le genre. Et puis ils trouvent finalement leur réponse, faisant sauter le « méta » et se concentrant sur l’amour simplement physique, charnel, illustrant parfaitement la sensualité des textures du titre en question.

9. On est retourné… au Teknival ! (19/05/14)

 Dix ans qu’on n’avait plus osé y mettre les pieds ! Tournant en rond musicalement, rempli de clones kakis à casquette et dépossédé du frisson de l’illégalité, le Teknival ne nous disait plus rien. Mais la scène free est toujours vivante, elle a retrouvé des couleurs et s’est ouverte à d’autres univers musicaux. On est allé le vérifier à l’occasion du grand rassemblement du 1er mai.

10. Interview croisée : Gesaffelstein x Pierre Soulages (08/04/14)

Il en rêvait, Tsugi l’a fait. Lorsque l’on préparait en septembre dernier le numéro du magazine où il devait figurer en une, Mike Lévy alias Gesaffelstein nous avait confié son désir de rencontrer Pierre Soulages, sans doute le plus grand peintre français encore en activité. Son oeuvre (voir encadré ci-contre) basée principalement sur le “noir” ayant trouvé un écho certain dans la production de l’auteur du sombre Aleph. La chance a fait le reste.

Visited 11 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply