Skip to main content
14 septembre 2016

L’un des plus gros disquaires indé au monde va sûrement fermer

par rédaction Tsugi

« Le plus grand disquaire indépendant du monde » : voilà comment se présente Amoeba. Et ce n’est pas de la prétention. Amoeba se décline en effet en trois boutiques (à Berkeley, à savoir à côté de la plus grosse et sélective université de Californie, à Hollywood et à San Francisco), mais propose également achats en ligne, téléchargements, ventes de DVDs et concerts. Bref, une grosse machine à vendre des disques qui ne cèdent cependant pas aux seules sirènes des sorties mainstream.

La réputation est là, le catalogue aussi, et pourtant… Amoeba risque bien de fermer son antenne d’Hollywood ouverte depuis 2001, comme le révèle le site local LAist. L’immeuble abritant le disquaire a en effet été racheté par un promotteur immobilier, qui compte bien tout raser pour installer un bâtiment de vingt étages massif, complété par une piscine en rooftop. Coup dur pour les Californiens qui avaient fait de l’Amoeba du Sunset Boulevard un passage obligé pour tout mélomale voyageant à LA. 

Le disquaire a cependant rassuré ses fans : si l’Amoeba Hollywood ferme, ce ne sera pas pour tout de suite. « Vous posez tous des questions à propos de cet article aujourd’hui… Nous allons rester dans notre immeuble jusqu’à la fin de notre bail – qui dure encore plusieurs années – et Amoeba et le nouveau propriétaire du bâtiment sont partants pour que nous restions plus longtemps. Nous sommes bien décidés à rester à Hollywood et apprécions votre intéret et votre soutien ! », peut-on lire sur une note publiée sur la page Facebook du disquaire. De quoi rassurer, pour l’instant… Mais aussi s’inquiéter : si même le géant Amoeba est contraint de se plier aux volontés d’un constructeur de gratte-ciel, on peut se faire du mouron pour les autres disquaires indépendants américains… Et européens !.

Visited 14 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply