Skip to main content
"Je veux être un super méchant mondial"
28 janvier 2016

Martin Shkreli hésite à détruire l’album unique du Wu-Tang

par rédaction Tsugi

Dans une récente interview accordée à Vice, Martin Shrekli s’est une nouvelle fois montré très loquace. Après avoir expliqué son rapport au monde pharmaceutique, sa philosophie et ses actions dans le monde des affaires, celui-ci s’est livré autour de « l’affaire de l’album du Wu-Tang« . Pour ceux qui n’ont pas suivi, Martin Shkreli est le jeune entrepreneur qui après avoir créé un scandale dans le monde pharmaceutique en augmentant le prix d’un médicament destiné aux malades du sida de plus de 5000%, faisant passer le prix d’une pilule de Darapim de 13,5$ à 750$. Une décision qui a fait de lui l’homme le plus détesté de la sphère internet. Mais au-delà de s’attirer les foudres des personnes dotées d’un minimum d’humanisme, l’homme qui est aujourd’hui mis en examen pour fraude a continué de faire parler de lui en achetant Once Upon A Time In Shaolin, le dernier album du Wu-Tang Clan pressé à un seul et unique exemplaire. 

L’incertitude quant à la destinée de ce disque entre des mains aussi peu recommandables était jusqu’ici de mise. Selon Bloomberg, il s’en serait uniquement porté acquéreur afin de s’inviter dans le cercle des fréquentations des célébrités qui voudraient écouter le fameux album, mais d’après ce que vient de dévoiler Vice, la destinée de Once Upon A Time In Shaolin pourrait être tout autre. Martin Shkreli vient en effet de déclarer que ses motivations quant à l’avenir du disque n’étaient toujours pas arrêtées, mais qu’il « hésitait entre le détruire et l’installer dans un endroit éloigné afin que les gens qui souhaitent l’écouter doivent passer une sorte de quête spirituelle. »

Une réflexion digne d’un super méchant de comics qui n’est pas franchement étonnante, Shrekli précisant par la suite qu’il était fasciné par les Heels, soit les méchants des combats de catch. 

Visited 7 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply