Matthew Herbert a bel et bien mixé sur des aubergines, des tortillas et du cheddar

Nous vous en par­lions il y a un mois, à la fois éton­nés et intrigués : Matthew Her­bert se lançait dans un nou­veau pro­jet un peu fou de “sons comestibles” (sic). Cette drôle d’idée, com­mandée par la Sci­ence Gallery de Lon­dres dans le cadre de l’ex­po FED UP: The Future of Foodtendait à décou­vrir quels sons pro­duisent les aliments. 

Le pro­duc­teur anglais s’est ain­si pro­duit mer­cre­di soir à la Guy’s Chapel de Lon­dres; per­for­mance durant laque­lle il a mixé sur de la nour­ri­t­ure quo­ti­di­enne : du ched­dar, du jam­bon, des aubergines, des oignons, des pommes de terre et du sucre brun. Des sil­lons avaient été préal­able­ment découpés au ray­on laser à même l’al­i­ment afin de les ren­dre sem­blables à des vinyles. 

A pro­pos de ces sons comestibles, Her­bert a déclaré : “Pour ce pro­jet, je me suis inter­essé à l’idée d’é­couter les dif­férentes tex­tures et la matière de la nour­ri­t­ure en elle-même, du sucre au choco­lat en pas­sant par les fruits et les légumes. Existe-t’il des sons mau­vais pour la san­té? Et après avoir enten­du cer­tains de ces sons, aurons-nous encore envie de manger ces aliments ?”. 

Du coup, vous pou­vez vous faire une idée de l’é­trange résul­tat — comme on pou­vait s’y atten­dre — grâce aux deux petites vidéos filmées par la Sci­ence Gallery, disponibles ci-dessous !

Photos: Richard Eaton

Photos: Richard Eaton

Photos: Richard Eaton

Cred­its : Richard Eaton 

 

Every­one angling for a nib­ble of the sound they liked! #Edi­ble­Sound, #FEDup sea­son finale. Thank you Matthew Herbert!

Posté par Sci­ence Gallery Lon­don sur mer­cre­di 16 mars 2016

 

But­ter­nut squash, sweet pota­to and cele­ri­ac! Can you “hear the dif­fer­ence”? #Edi­ble­Sound with #Matthe­wHer­bert, #FEDup finale.

Posté par Sci­ence Gallery Lon­don sur mer­cre­di 16 mars 2016

(Vis­ité 128 fois)