Nuits Fauves fusionne avec le Wanderlust

Le 24 juin dernier, Nuits Fauves fai­sait son appari­tion remar­quée dans le paysage de la nuit parisi­enne. Situé sous la Cité de le Mode, le nou­veau “super-club” éphémère a affiché une pro­gram­ma­tion riche et éclec­tique tout l’été avec notam­ment Eti­enne de Cre­cy, Para One, Clap­tone, Super­poze ou encore A‑Trak, DJ Sneak et Ken­ny Dope. Avec les rési­dences H A Ï K U, Jeu­di Tech­no et les soirées Open Mind­ed, Nuits Fauves s’est imposé et sa répu­ta­tion n’a été que croissante.

Avec de tels suc­cès, il n’est pas éton­nant d’ap­pren­dre aujour­d’hui que le club ne sera finale­ment pas éphémère et fusionne même avec le Wan­der­lust. Ce lieu hybride a ouvert ses portes en 2012 dans la Cité de la Mode et appar­tient au même pro­prié­taire que Nuits Fauves, Man­i­festo, qui a choisi d’in­ve­stir com­plète­ment le quai d’Auster­litz. Résul­tat : trois dance­floors, tous acces­si­bles grâce aux dif­férents escaliers et ter­rass­es, pour­ront accueil­lir près de 2000 per­son­nes. Le désor­mais Nuits Fauves sera ouvert les ven­dre­di et same­di, ne mod­i­fie pas sa poli­tique tar­i­faire et a déjà prévu une pro­gram­ma­tion à la hau­teur de sa taille : Les 10 ans de Bloc avec Omar S, Onsulade, Atjazz, Soul Clap, Arnaud Rebo­ti­ni en live et une soirée dédiée à la house de Détroit avec Carl Craig, Octave One, Kevin Saun­der­son et Matthew Dear… Il y en a pour (vrai­ment) tout le monde. 

(Vis­ité 363 fois)