Skip to main content
7 mars 2016

Playlist : les 10 morceaux du moment de NZCA Lines

par rédaction Tsugi

NZCA Lines, qui n’était autre que notre disque du mois dans le Tsugi du mois de février – avec Infinite Summer, son merveilleux deuxième album – a eu envie de vous en dévoiler un peu plus sur sa personne, en attendant son concert de mercredi au Pop Up du Label (on vous fait gagner des places juste ici).

Pour ce faire, il vient de nous envoyer ses dix morceaux favoris du moment, commentés pour l’occasion. On y retrouve Kelela, Sonic Youth, AIR ou encore Justin Bieber… Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’Anglais a des goûts électiques !  

– Kelela – Rewind

« Pour je ne sais quelle raison, je n’ai pas été entièrement convaincu par ce morceau la première fois que je l’ai entendu. J’ai commencé à vraiment apprécier Rewind après avoir entendu un podcast Song Exploder à ce propos, dans lequel Kelela expliquait comment elle avait produit ce morceau – elle a contacté différents producteurs pour faire de ce morceau ce qu’il est. C’est inspirant d’entendre quelqu’un parler de se dépasser musicalement parlant. » 

– ABRA – Fruit

« J’ai découvert ABRA il y a peu – elle est une vraie productrice et chanteuse. Elle arrive à tout faire d’une manière très bricolée, mais c’est très bon. Des beats très cools, un titre émouvant. » 

– Craig David – When The Bassline Drops

« Je ne sais pas si vous avez remarqué… mais Craig David est en grande forme. C’est peut-être pour cela qu’il semble si confiant dans cette vidéo – son retour triomphant avec ce son ‘garage’. Il se promène dans une propriété du Sud de Londres, il est drôle, ses dents sont reluisantes. Il est étonnement réconfortant. » 

– Sonic Youth – 100% (Live on Letterman)

« J’étais en train de lire les mémoires de Kim Gordon « Girl in a Band » récemment, et cela m’a conduit à regarder des lives de Sonic Youth, chose que je n’avais jamais réellement fait avant. J’adorais vraiment Daydream Nation et Dirty lorsque j’étais plus jeune, et les voir jouer 100% à Letterman au début des années 90 est vraiment cool – je n’avais jamais réalisé qu’ils étaient si extravertis. J’ai beaucoup de respect pour Lee Ranaldo qui joue de la guitare avec une casquette de baseball. Le livre parle beaucoup de la vie personnelle de Gordon à l’époque, écrit à la suite de sa séparation avec Thurston Moore et les conséquences que cela a eu sur Sonic Youth. C’est triste de lire qu’une chose qui semblait si idylique touche à sa fin, mais c’est aussi incroyable qu’ils aient réussi à garder un groupe et un mariage qui fonctionnent pendant si longtemps. Peu de personnes arrivent à allier les deux. »   

– Stealing Sheep – Apparition

« Je suis devenu un peu obsédé par le dernier album Not Real de Stealing Sheep après les avoir vu jouer au festival N°6, l’année dernière. Ils sont vraiment bons sur scène – le meilleur batteur que je n’ai jamais vu et qui joue debout ! L’album est vraiment ambitieux, très pop; et si un groupe se décide à créer une vidéo basée sur les pas de danse de Morris, il recevra mes honneurs. »  

– Justin Bieber – Sorry

« Aussi gros que cela puisse paraître, j’ai été sceptique à la première écoute, mais maintenant je l’adore. Sarah (Jones, ma batteuse) m’a transformé en ‘belieber’ dans la voiture, lors de notre dernière tournée, puisqu’elle passait son album en boucle. La production de Skrillex est sans faille, sur ce morceau. » 

– Little Cub – Intent

« Ces mecs ont joué avec nous lors de notre dernier concert à Londres, le mois dernier. Ils sont de vieux amis à moi et ils ont sorti un album incroyable, et certains morceaux sortent vraiment du lot. Tous les membres du groupe ont différents projets parallèles sur le feu, mais celui-ci est leur projet qui va réellement germer l’année prochaine. » 

– Yumi Zouma – Alena

« Le groupe ‘long-distance’ ultime : Yumi Zouma sonne comme une seule et même personne, mais il s’agit en fait de plusieurs personnes disséminées entre la Nouvelle-Zélande et le reste du monde. Ils sont sortis sur Cascine, un label que j’ai connu grâce à Chad Valley. » 

– Air – Love

« J’ai pris beaucoup de plaisir à écouter AIR ces derniers temps – leur palette acoustique et leurs synthés sont des choses avec lesquelles j’ai grandi. Je connaissais leur travail le plus célèbre depuis des années; des morceaux comme « Sexy Boy » ont impregnés tous les aspects de notre culture depuis bientôt deux décennies. Il y a quelque chose de très sexy et d’extrêmement français à propos de ce morceau, et de tout l’album également. La voix de Jean-Benoit Dunckel sonne comme des plumes sur du beurre. » 

– Iggy Pop – Baby

« Suite au récent décès de David Bowie, je me suis vu offrir le livre « Bowie in Berlin » par Charlotte Haterley, la guitariste de NZCA Lines. Je suis obligé de reconnaitre que je ne savais pas que Bowie avait produit l’album d’Iggy Pop, The Idiot, et qu’il en a en plus écrit une bonne partie comme un prototype de ce qu’allait être Low, sous l’impulsion de sa collaboration avec Brian Eno et Tony Visconti. Je n’avais jamais écouté cet album avant aujourd’hui, bien que j’ai été dans un groupe, adolescent, qui s’appelait The Tiny Girls, en hommage à un morceau de The Idiot. C’est un album brillant et je le préfère presque à Low, peut-être parce que je trouve les morceaux moins grandiloquents. Cela a peut être un rapport avec la voix d’Iggy Pop également, sépulcrale, décalée. » 

Visited 7 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply