Sony dévoile deux morceaux créés par une intelligence artificielle

C’est offi­ciel, l’in­tel­li­gence arti­fi­celle com­pose de la musique. Sony vient de dévoil­er deux morceaux de trois min­utes aux styles bien dif­férents, la preuve d’une avancée majeure dans le domaine. Une machine peut désor­mais écrire et créer du son grâce à l’as­sim­i­la­tion et l’ap­pli­ca­tion d’une grande cul­ture musi­cale. Appelé The Flow Machines, le sys­tème a com­posé la mélodie et l’har­monie tout seul mais a encore besoin d’une con­tri­bu­tion humaine pour les paroles et les arrange­ments, ici réal­isés par Benoît Car­ré. 

En juin dernier, c’é­tait Google qui partageait un morceau créé par son pro­jet Magen­ta, qua­tre notes qui répétées for­maient une mélodie. Si ce n’est pas du Mozart, les neu­rones arti­fi­ciels et le ‘machine learn­ing’ pour­raient le devenir. L’ap­pren­tis­sage des ordi­na­teurs par l’ex­em­ple est une tech­nique d’en­richisse­ment ultra-rapide et peut s’avér­er bigre­ment effi­cace. Un pro­gramme peut recon­naitre grâce à ce qu’il a vu, enten­du, lu, com­pren­dre et désor­mais appli­quer. “Dad­dy’s Car” et “Mr. Shad­ow” sont la preuve qu’un Mozart arti­fi­cel pour­rait bien faire son appari­tion plus vite qu’on ne le pense.

(Vis­ité 34 fois)