Skip to main content
capture d'écran du site Zupiter
16 octobre 2019

Tsugi Daily : il est maintenant possible de créer un synthétiseur modulaire depuis son navigateur

par Juliette Chevet

Chaque matin, Tsugi Daily fait le point sur les petites infos marrantes, idiotes ou au contraire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picorer sans modération !

Jouez sur un synthétiseur modulaire gratuitement en ligne

Créer un synthétiseur modulaire depuis son canapé ? C’est possible. Plus besoin de kilos de matos hors de prix pour sortir les prochaines prods qui vont révolutionner le monde de la techno. Juste d’un ordinateur et d’une connexion internet. Car une programmeuse canadienne du nom de Maxime Chevalier-Boisvert vient de sortir Zupiter, un site internet codé en Java Script sur lequel il est possible de créer et moduler un synthétiseur. Le tout directement sur son navigateur, sans le moindre logiciel et gratuitement. Que demander de plus ? Pour l’essayer – et peut-être devenir le prochain producteur à la mode – il suffit de vous rendre sur le site. C’est ici que ça se passe.

Chagrin d’amour dans le dernier clip de Chevalrex

Peu après la sortie de son EP Amiral Pop, Chevalrex livre le clip de « L’Éternité » – titre qui ne figure pas sur le maxi. La vidéo a été filmée avec deux caméras : l’une fixe qui capture un plan large de la plage sur laquelle le chanteur se ballade. Quant à l’autre, c’est la caméra du téléphone de Chevalrex, qui se filme à la verticale. Entre pieds dans le sable, cris de mouettes et chagrin d’amour, il livre une chanson d’amour sur une mélodie mélancolique au synthé. « Toi qui disais n’aimer que moi / C’était faux, tu vois », chante Rémy Poncet. À la fin du clip, il se déshabille, va faire trempette (dans l’eau sûrement glaçée) et disparaît comme par magie… pour l’éternité ?

Chevalrex se produira au Centquatre le mercredi 6 novembre.

Le clip déjanté de Mézigue pour « Du Son Pour Mes Chaussures »

Après « Du Son Pour Les Gars Sûrs », Mézigue livre « Du Son Pour Mes Chaussures ». Le morceau est fidèle aux production précédentes du DJ masqué : de la house dansante – de quoi se déchaîner sur le dancefloor. Le titre est accompagné d’un clip barré (et bariolé). Des personnages multiples se déhanchent sous une arche sur laquelle sont suspendues des dizaines de paires de chaussures. Un homme cagoulé qui danse en slip, un qui porte un masque de Marine le Pen, des filles sur des échasses… Les images psychédéliques, jeux de lumière et de couleur n’en finissent pas. Avec « Du Son Pour Mes Chaussures », le producteur parisien nous fait taper du pied.

Mézigue se produira au I Love Techno à Montpellier le 13 décembre prochain.

Visited 9 times, 1 visit(s) today