Skip to main content
31 octobre 2014

Tsugi parie sur Aube L

par rédaction Tsugi

Elle a probablement le prénom le plus poétique du monde : Aube, comme celle d’Arthur Rimbaud ou comme celle de Victor Hugo, se conjugue ici avec un « L ». Aube L donc, comme Aube Lalvée, son nom à la ville, et qui se prête aisément au jeu de l’homophonie avec une certaine Agnès. Mais la similarité s’arrête là, puisque Aube L propose une électro aussi évasive que poétique, et s’approche davantage d’une Laurie Anderson que du songwriting de la musicienne danoise. 

Dans un premier temps, Aube L a tenté sa chance sous plusieurs formations, mais c’est bien en solitaire que la Française semble s’épanouir. Française oui, car on pourrait s’y méprendre tant les sonorités semblent sortir tout droit des vastes forêts nordiques. Une ambiance profonde, pour un projet qui oscille quelque part entre Mogwai, Ezekiel et Bat For Lashes. Dans son aventure en solitaire, elle a sorti un premier album en 2011, I Am, et deux 8 titres dans la foulée, Stars In Your Scars (2012) et Wake Up The Joy (2013). 

Mais c’est bien avec son tout dernier album qu’Aube L parvient à faire chavirer nos coeurs. Sorti il y a tout juste un mois, Time For The Happiness est une épopée gracile dans les méandres d’une folktronica où (sur)vit une voix à la nostalgie gracieuse, comme bouffée par la mélancolie, rongée de l’intérieur, preuves en sont le titre phare de ce nouvel album, « Time For Happiness », ou les langueurs électroniques de « On The Road ». Mais le mieux reste de vous faire votre propre idée, en écoutant tout ça ci-dessous. Pour le reste, voici la page facebook d’Aube L, son Bandcamp et son site

Visited 9 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply