Tsugi parie sur… Tom Misch

Extrait du numéro 94 de Tsu­gi (juillet-août)

SG Lewis, Mura Masa, et main­tenant Tom Misch. Avant même d’avoir écouté quoi que ce soit, impos­si­ble de ne pas se dire : “Ah encore un jeune Anglais spé­cial­iste d’électronique coton­neuse nap­pée de soul !” Comme en plus c’est la chaîne YouTube Majes­tic Casu­al, spé­cial­isée en “deep soupe”, loin de nos stan­dards habituels, qui en dif­fu­sant son track “Fol­low” il y a deux ans l’a placé sous les sun­lights, on peut se deman­der pourquoi l’on s’intéresse à lui. Parce que nous jetons une oreille sur chaque disque que nous recevons et que nous sommes finale­ment tombés sous le charme de son dernier EP, Rever­ie. On a été sur­pris par son reg­istre beau­coup plus riche qu’on aurait pu le croire, évo­quant par­fois, comme sur “I Wish”, un Ste­vie Won­der mod­erne. Finale­ment plus soul qu’électronique, tel cet empha­tique “Fol­low” où il réus­sit la belle prouesse de mélanger gui­tare jazz et sax sans que l’on soit obligé de sor­tir un AK 47. On peut louer l’élégance des beats, l’influence hip-hop jazz chez ce Lon­donien qui se mon­tre large­ment digne de son héros J Dil­la. Autre atout : la haute tenue de ses remix­es, à l’image de cette savoureuse ver­sion jazzy‑2 step du “Rehab” de Amy Wine­house. Brillant.

Il vient en out­re de sor­tir le clip de “Crazy Dream (feat. Loyle Carner)” :

(Vis­ité 191 fois)