Tsugi Recording Session : Holy Two se met au français avec “Festin”

Holy Two ensor­cèle tou­jours autant. En novem­bre dernier, les deux Lyon­nais, accom­pa­g­né de leur bat­teur, se sont prêtés au jeu de la Tsu­gi Record­ing Ses­sion devant les caméras de Jafar Films dans leur stu­dio à Lyon. Après “Mis­un­der­stood”, ils inter­prè­tent “Fes­tin” où ils ont fait le choix d’abandonner l’anglais pour explor­er la langue de Molière. Cela donne un texte tran­chant à l’univers à la fois doux et mélan­col­ique. Les sonorités pop et élec­tron­iques appor­tent une touche aéri­enne à la voix suave de la chanteuse.

Ren­con­trés sur les bancs de l’école d’architecture à Lyon, Elodie Char­men­sat et Hadrien Per­re­tant com­men­cent à faire des repris­es avant de créer peu à peu leur univers et sor­tir un mini-album éponyme en 2013. L’année suiv­ante, ils  optent pour l’EP avec Eclipse en col­lab­o­ra­tion avec le beat­mak­er Zerolex —  ici la new wave du pre­mier disque s’estompe peu à peu pour laiss­er place à une élec­tron­ique plus assumée sur fond de hip-hop. Depuis, ils ont ajouté deux cordes à leur arc avec A Lover’s Com­pain en 2015 et plus récem­ment Mis­un­der­stood où l’électro-pop est reine. Cette frénésie de sor­ties con­tin­uera le 25 mai prochain avec un pre­mier album, Invis­i­ble Mat­ters, sur Cold Fame Records.

Et si cette ses­sion vous a don­né envie de les voir sur scène, rendez-vous le 19 mai à Margny-Lès-Compiègne à l’occasion de l’Imag­i­nar­i­um Fes­ti­val, le 20 mai au fes­ti­val Art Rock de Saint-Brieuc ou encore le 1er juil­let dans le Doubs lors du fes­ti­val Ren­con­tres et Racines.

 

(Vis­ité 472 fois)