© Emma Birski, pochette par Thirst & Co.

🔈Rejjie Snow et L’ImpĂ©ratrice : la collab de l’annĂ©e ?

Oui vous avez bien lu. L’ImpĂ©ra­trice s’associe Ă  Rejjie Snow, le rappeur orig­i­naire de Dublin, pour un son groovy aux rĂ©minis­cences 90’s. 

Depuis deux jours, l’Im­pĂ©ra­trice joue aux devinettes sur son Insta­gram. ” Avec qui voudriez-vous qu’on fasse une col­lab­o­ra­tion ? “.Parcels, Jus­tice, Break­bot, Phoenix, La Femme
 Les propo­si­tions des fans abon­dent mais per­son­ne ne trou­ve la rĂ©ponse. C’est bel et bien avec Rejjie Snow, l’un de leur ” rappeur prĂ©fĂ©rĂ© au monde”  que le groupe s’as­so­cie sur “Every­thing Even­tu­al­ly Ends”.

À LIRE AUSSI : Flore Benguigui de L’ImpĂ©ratrice lance son Ă©mission sur Tsugi Radio

Pre­miĂšre chose qui nous tape Ă  l’oeil : la pochette. Explo­sive, au mĂȘme titre que le son. Les deux artistes se sont tou­jours dĂ©mar­quĂ©s par leur iden­titĂ© visuelle. Rejjie Snow avec son intem­porel Dear Annie et sa petite fille rousse au milieu d’une prairie, tenue assor­tie aux fleurs du parterre. Dans un tout autre style, sur Tako Tsubo, de l’Im­pĂ©ra­trice, trois sil­hou­ettes inquié­tantes se dĂ©tachent d’un fond bleu pail­letĂ©. Le mariage de ces deux univers donne un visuel totale­ment psy­chĂ© qui fuit le pas­tel pour une palette de couleurs Ă©cla­tantes pas­sant du rouge au jaune avec un coeur bleutĂ©.

 

Voir cette pub­li­ca­tion sur Instagram

 

Une pub­li­ca­tion partagĂ©e par L’Impératrice (@l.imperatrice)

Le sin­gle “Every­thing Even­tu­al­ly Ends” sor­ti chez micro­qli­ma est le con­cen­trĂ© de 7 artistes, un groove impa­ra­ble et une voix cristalline rĂ©pon­dant par­faite­ment aux ques­tions mĂ©ta­physiques du rappeur irlandais, qui garde son flow trĂšs doux le tout mixĂ© par la lĂ©gende Neal Pogue ( habituĂ© Ă  tra­vailler avec Tyler The Cre­ator, Out­kast
). ” Un grand hom­mage au hip-hop des annĂ©es 90 que nous chĂ©ris­sons”, dĂ©clare l’Im­pĂ©ra­trice. Depuis la sor­tie de leur album Tako Tsubo en 2021, les choses se sont accĂ©lĂ©rĂ©es pour le groupe parisien. Coachel­la, Pep­si Cen­ter Ă  Mex­i­co et surtout un joli ZĂ©nith Ă  Paris. L’ImpĂ©ratrice s’est affir­mĂ©e comme le nou­veau fer de lance d’une cer­taine touche française : dis­co, pop, scin­til­lant. On a qu’une hĂąte : Ă©couter le morceau en live.

(Vis­itĂ© 654 fois)