Ma Cabane à Paname : quand le Canada s’invite au MaMA

Le MaMA vient mou­ve­menter la butte Mont­martre et ses envi­rons pour trois jours de fes­ti­val alter­nant musique et mul­ti­ples con­ven­tions. Pour sa treiz­ième édi­tion, le MaMA a réqui­si­tion­né les salles emblé­ma­tiques du quarti­er et annon­cé 110 con­certs d’artistes d’hori­zons dif­férents . Par­mi eux, des fig­ures émer­gentes orig­i­naires de l’autre coté de l’At­lan­tique qui nous don­neront un aperçu de la nou­velle scène musi­cale cana­di­enne et québécoise. 

Cette année, le MaMA sera partagé entre le 18ème arrondisse­ment et le Cana­da, invité à expos­er sa nou­velle scène musi­cale du 12 au 14 octo­bre prochain. Dans le même esprit de pen­sée que le MaMA, Ma Cabane à Paname se révèle éclec­tique en pro­posant des artistes jazz, rock, pop, folk et hip-hop aux influ­ences mul­ti­ples. Dans ce road-trip musi­cal, on crois­era la route de nou­velles fig­ures émer­gentes de la pop cana­di­enne comme le tan­dem Bibi Club, for­mé d’Adèle Trottier-Rivard et Nico­las Basque. Annon­cé en “vedette”, le duo per­fomera en show­case le mer­cre­di en direct du Bar à Bulles, petit havre de paix dont le coté secret se mari­era sûre­ment très bien avec la musique intime et onirique du groupe. Ce même jour, on décou­vri­ra le Rnb revis­ité tin­té de la pop de Soran, pépite québe­coise à suiv­re de près. Sur un thème plus smooth, on pour­ra s’é­vad­er un bon coup avec la pop planante mélan­col­ique de la jeune mon­tréalaise Thaïs qui se pro­duira le ven­dre­di au NO.PI.


À lire aussi MaMa festival : l’ébullition musicale sous le Sacré Coeur

Jeu­di soir, il fau­dra se ren­dre à La Machine du Moulin Rouge pour assis­ter au con­cert d’Alias, multi-instrumentiste et com­pos­i­teur à la pop psy­ché planante. Pour les ama­teurs de rock, allez à la ren­con­tre de Choses Sauvages, con­nu pour ses per­for­mances scéniques folles, qui nous offrira un moment rock sur fond de funk et d’indie. Le groupe sera présent mer­cre­di soir au Back­stage by the Mill (arrière-salle du Sul­li­van Blanche, pour les fins con­nais­seurs). Tou­jours en prove­nance de Mon­tréal, on ira écouter Gus Engle­horn qui, lui, s’af­fichera plus garage avec un rock som­bre et déjan­té, le tout accom­pa­g­né d’une gui­tare hys­térique. Côté féminin on appréciera Lou-Adriane Cas­sidy et de sa pop-rock tout en sen­su­al­ité. Dans un autre reg­istre, la chanteuse Vanille nous plongera dans une ambiance folk des six­ties et on aura enfin le plaisir de s’am­biancer sur une vibe car­ré­ment hip-hop jazz avec le poly­va­lent L.Teez, au rap nour­ris d’in­flu­ences plurielles.

On à hâte de bouger au son de la nou­velle scène canadienne/québecoise, tout en déam­bu­lant dans l’un des quartiers les plus fous de Paris. En atten­dant, toutes les infos sur cet aparté Cana­di­enne juste ici !

(Vis­ité 187 fois)