10 tracks drum’n’bass pour ceux qui aiment les basses… Par Doc Scott

Arti­cle extrait de notre hors-série 13, “La Musique en 100 playlists”, sor­ti à l’été 2016. 

Venu du break­beat et des raves, Doc Scott occupe le devant de la scène depuis plus de 25 ans. Fig­ure tutélaire de la drum’n’bass, il a signé sur les plus grands labels du genre et con­tin­ue à nous abreuver de dub­plates haute­ment recom­mand­ables. Sélec­tion irréprochable de ses dix tracks préférés. 

Cybotron feat. Dillin­ja — “Thresh­old” (Pro­to­type, 1996) 

Je pour­rais choisir 20 morceaux de Dillin­ja, mais ‘Thresh­old’ est juste par­fait pour moi. Je m’en sers dans mes DJ-sets depuis sa sor­tie il y a 20 et il est tou­jours aus­si dévas­ta­teur dans les clubs et les raves”.

LTJ Bukem — “Take Me Away” (White label, 1993) 

Je pos­sède la dub­plate de ce morceau inédit de LTJ Bukem depuis des années. C’est peut-être le disque qui a le plus de valeur dans ma col­lec­tion, dans tous les cas c’est celui auquel je tiens le plus”.

Goldie — “Kem­istry (V.I.P.)” (Met­al­headz, 1997) 

Un des titres drum’n’bass les plus émou­vants jamais sor­ti (com­posé en hom­mage à la DJ drum’n’bass Kem­istry, fig­ure de la scène et amie de Goldie, qui allait décéder dans un acci­dent de voiture deux ans plus tard en 1999, nldr). Juste magnifique.”

Foul Play — “Being With You” (Mov­ing Shad­ow, 1994) 

Je me sou­viens que ‘Being With You’ est l’un des pre­miers morceaux de drum’n’bass à m’avoir mis une énorme claque, tant musi­cale­ment que techniquement.”

T Pow­er — “Mutant Jazz (Trace Remix)” (Sour, 1995) 

Un titre absol­u­ment mon­strueux, qui a agi comme un catal­y­seur et totale­ment réin­ven­té la drum’n’bass telle que nous la connaissons.”

Krust — “True Sto­ries” (Talkin’ Loud, 1998) 

Je pos­sède aus­si la dub­plate de ce “True Sto­ries” depuis des années. Il son­nait futur­iste dans les années 90, et 20 après, cela n’a pas changé.”

Photek — “T‑Raenon” (OP-Art, 1996) 

J’au­rais telle­ment aimé écrire ‘T‑Raenon’, ce track drum’n’bass science-fictionnesque signé par le maître du genre.”

Mar­cus Intalex & S.T. Files — “How You Make Me Feel” (31 Records, 1999) 

Encore un morceau qui a une impor­tance cap­i­tale pour la drum’n’bass puisqu’il l’a amenée dans une direc­tion totale­ment dif­férente. Vrai­ment un titre d’une impor­tance capitale.”

Dbridge — “Won­der Where” (Non­plus, 2009) 

Tout sim­ple­ment l’un des titres drum’n’bass les plus éblouis­sants que j’ai jamais entendus”.

Instra:mental — “Watch­ing You” (Non­plus, 2009) 

Instra:mental nous mon­tre avec ‘Watch­ing You’ ce que l’on peut réus­sir de grand dans la drum’n’bass. Tout bon­nement époustouflant…”

(Vis­ité 4 992 fois)