A voir : “Henri Border”, le nouveau clip bucolique et perché de FAIRE

Après un con­cert en sou­tien au Mex­ique le week-end dernier, récoltant au pas­sage 1500 € pour les asso­ci­a­tions de sauve­tage et la Croix Rouge Mex­ique, FAIRE vient égay­er notre mar­di avec un clip com­plète­ment taré.

Hen­ri Bor­der” est le deux­ième morceau de leur dernier EPC’est l’été, sor­ti fin juin de cette année, à se voir offrir un clip après le psy­chédélique “Marie Louise”. Réal­isé par Aliosha Cheyko — qui a déjà col­laboré avec le groupe sur les vidéos Mireille Se Rap­pelle” ou encore “Bonne Mine”, des morceaux issus de leur précé­dent EPLe Tamale  - le clip ne met pas en scène le trio infer­nal cette fois-ci,  mais bien le per­son­nage de la chan­son, Hen­ri Bor­der. “Hen­ri notre pote est un bon gars, et ne nous pas croit quand on lui dit qu’il est bien, Hen­ri, il me touche pen­dant la nuit, je lui envoie mon poing, je ne mange pas de ce pain”, comme vous l’au­rez vite com­pris, Hen­ri est un pote bizarre et exces­sif. On le voit d’abord déam­buler dans des champs à moitié nu à la pour­suite de vach­es, puis dans Paris, tabass­er une pros­ti­tuée dans le métro ou dra­guer une femme âgée dans un PMU. On pense alors au fameux clip con­tro­ver­sé de Prodi­gy, “Smack My Bitch Up”, mais en plus bucol­ique. Sec­ond degré et humour noir, “Hen­ri Bor­der” nous aura quand même fait bien rire.

Retrou­vez FAIRE en con­cert au fes­ti­val Les Expres­sifs à Poitiers le 5 octo­bre, au Fes­ti­val de Marne à Ivry le 14 octo­bre et à la Maro­quiner­ie à Paris le 28 novembre.

(Vis­ité 1 243 fois)