Skip to main content
24 novembre 2017

A voir : « InFiné : 10 Years », le docu racontant l’histoire de l’excellent label qui a découvert Rone (entre autres !)

par Clémence Meunier

Rone, Francesco Tristano, Cubenx, Bachar Mar-Khalifé, Danton Eeprom, Apparat, Oxia, Clara Moto, fut un temps Agoria ou Aufgang… L’histoire d’InFiné s’est construite autour de grands artistes. Pas forcément les plus mainstream, pas forcément les plus faciles d’accès. Et surtout, ne rentrant pas forcément dans des petites cases faciles à classer, à la fois label de musique classique hybride, maison électronique, accompagnateur de jeunes et classes projets et soutien de faiseur de tubes. « La ligne d’InFiné, c’est qu’il n’y a pas de ligne », raconte Antoine Dabrowski, Monsieur Tsugi Radio, dans un docu dédié au label. InFiné fête en effet ses dix ans cette année, l’occasion pour les réalisateurs Louis Muller et Pierre Adamczyk de sortir un petit docu à propos de cette maison singulière. On y croise plusieurs artistes du label créé par Alexandre Cazac, Yannick Matray et Agoria : Vanessa Wagner et Murcof pour la rencontre classique-ambient, Francesco Tristano qui avec Carl Craig (entre autres) donne un coup de fouet techno à son piano sur Versus, la belle histoire Rone… Une affaire de rencontres et de barrières stylistiques dégommées.

InFiné : 10 Years, c’est aussi l’occasion de reparler des regrettés Workshops, sorte d’incubateurs poussant les artistes à échanger et à collaborer. C’est là que Vanessa Wagner a commencé à travailler avec Murcof (un album, Statea, est né cette année de cette rencontre) ou que le violoncelliste Gaspar Claus, du trio Vacarm, a pu donner un concert en compagnie de son père Pedro Soler, guitariste culte flamenco (avec à la clé, encore, un album). Le tout dans le cadre magique des carrières du Normandoux, perdu dans la pampa, où les spectateurs, les artistes et les gens du label se mélangent. L’occasion enfin d’évoquer Explorer, la série de compilations concoctée par le label pour faire le plein de découvertes.

InFiné, c’est beaucoup de choses. Beaucoup de projets, beaucoup de styles différents, de personnalités, de départs et d’arrivées, sans suivre les modes, sans s’imposer de limite. Et c’est bien pour ça que le label nous fascine, depuis dix ans déjà.

Visited 17 times, 1 visit(s) today