À voir : “Jade” le nouveau clip intimiste de Lolo Zouaï en duo avec Blood Orange

Lolo Zouaï est en pleine ascen­sion. À tout juste 23 ans, la jeune native de Paris désor­mais instal­lée à New York, a déjà posé les bases styl­is­tiques d’un univers r’n’b inspiré. Au comp­teur : le sin­gle “High Highs to Low Lows” et ses 10 mil­lions de streams, une col­lab­o­ra­tion avec Myth Syz­er  et la sor­tie des deux titres “Chal­lenge” et “For the Crowd” en fin d’an­née.

Aujour­d’hui, l’artiste revient avec le dou­ble sin­gle “Lose your­self” et “Jade” en duo avec Blood Orange. Sa con­nex­ion avec le chanteur bri­tan­nique se fait via les réseaux soci­aux, lorsqu’elle décou­vre qu’il a partagé son morceau “Blue” en sto­ry Insta­gram. Quelques amis com­muns suff­isent à les réu­nir en ses­sion stu­dio, pour don­ner nais­sance à “Jade”. La ren­con­tre est un peu for­tu­ite, mais à l’in­verse, rien n’est lais­sé au hasard dans les textes ou la direc­tion artis­tique de la vidéo. Le nom du sin­gle par exem­ple, est minu­tieuse­ment choisi : “ ‘Jade’ en anglais, sig­ni­fie le sen­ti­ment de ne rien ressen­tir… d’être insen­si­ble à toute la beauté qui vous entoure parce que vous êtes coincé dans votre pro­pre tête. Mais en même temps, il y a quelque chose de beau dans la douleur et la tristesse. ‘Jade’ joue sur cette ligne ténue entre la beauté et la douleur.”, racon­te la chanteuse. Et côté clip, le décor s’est révélé tout aus­si déter­mi­nant pour retran­scrire l’at­mo­sphère mélan­col­ique du morceau :  “On a tourné la vidéo dans une mai­son de Los Ange­les à la fin de l’an­née dernière. L’en­droit est en fait la vil­la où a été tourné le film orig­i­nal Ocean’s 11 avec Frank Sina­tra, donc l’en­droit avait déjà cette énergie ciné­matographique clas­sique. Nick Har­wood a imag­iné ce con­cept où la caméra est comme un per­son­nage silen­cieux — comme si quelqu’un rôdait à nos côtés tout le temps. Je pense que ça cor­re­spond vrai­ment au thème de la chan­son.”

Enfin, le matériel de tour­nage a égale­ment joué un rôle dans la sym­bol­ique de la vidéo : “Dans la scène de la cui­sine, nous avons util­isé un objec­tif à diop­trie divisée qui donne la sen­sa­tion que nous sommes tous les deux sur le même plan, alors que je suis plus loin. Cet effet reflète vrai­ment le sen­ti­ment d’être proche de quelqu’un tout en se sen­tant loin l’un de l’autre. Dev et moi n’avons aucune inter­ac­tion physique jusqu’à la scène finale où nous sommes dans le jardin. C’é­tait l’une des dernières scènes que nous avons tournées alors que nous per­dions la lumière du soleil, et à ce moment-là, Dev et moi étions vrai­ment à l’aise ensem­ble.” 

Écoutez Ocean Beach sur Deez­er :

Et si vous êtes plutôt Spo­ti­fy :

(Vis­ité 546 fois)