À voir : The Prodigy illumine le ciel d’un sombre clip

The Prodi­gy dévoile “Light Up the Sky” deux­ième clip extrait de l’album No Tourists à paraître le 2 novem­bre sur leur label Take Me To The Hos­pi­tal. Ode au fait de sor­tir des sen­tiers bat­tus, de chercher le dan­ger pour y trou­ver l’excitation, le sep­tième essai sem­ble encore une fois tail­lé pour faire mon­ter la tem­péra­ture. Après le clip de “Need Some1″ réal­isé par Paco Rater­ta, où l’on suiv­ait le réveil mus­clé d’un jeune dépravé et ses amis dans les rues de Manille, le trio anglais embar­que dans un nou­veau bus et con­firme ain­si sa vision décalée du tourisme.  

Un morceau encore plus vio­lent que le précé­dent, où se côtoient gros riffs de gui­tares, tur­bines acides, break mignon et chant de bébé alien. Eugene Riecan­sky réalise une ani­ma­tion som­bre où l’on retrou­ve bien enten­du l’idée générale de l’album, au sein d’un bus estampil­lé No Tourists. On embar­que donc ici dans un véhicule au moteur sur‐vitaminé, atteignant lit­térale­ment les 10000 degrés — c’est la petite voix qui le dit — avant de ren­con­tr­er quelques humanoïdes aux yeux lumineux. Vis­i­ble­ment hos­tiles, la bonne ving­taine de bipèdes barre la route au con­voi, avant de se faire écras­er dans une tem­pête de lumière rose…

Fidèles à leur appé­tence pour la débauche et la vio­lence, con­fort­able­ment instal­lés dans leur bus, les oeno­touristes auteurs de No Tourists sem­blent être sur la bonne route. Rendez‐vous le 2 novem­bre.

Pour l’heure, on vous laisse (ré-)écouter Invaders Must Die, parce que c’est le pro­pos.

(Vis­ité 925 fois)