Crédit Photo Jeanne Added : Julien Mignot

Kompromat, Jeanne Added, Idles au Printemps de Bourges 2019

On ne présente plus le Print­emps de Bourges. Véri­ta­ble insti­tu­tion par­mi les fes­ti­vals français depuis sa créa­tion en 1977, l’événe­ment fait chaque année sen­sa­tion. Pour sa 43 ème édi­tion, la pro­gram­ma­tion mise sur la diver­sité cul­turelle et sur l’é­clec­tisme musi­cal avec plus de 500 artistes et spec­ta­cles. Et cer­taines représen­ta­tions ont même été créées spé­ciale­ment pour l’oc­ca­sion. C’est notam­ment le cas d’un set inédit d’Arnaud Rebo­ti­ni, inspiré par son tra­vail autour du film 120 bat­te­ments par min­utes et d’un show orig­i­nal de Molécule, présen­té à la Salle du Duc Jean. Par­mi les autres artistes élec­tron­iques présents, on retrou­vera égale­ment Thy­lacine, fraîche­ment revenu de son périple argentin. De leur côté, Paul Kalk­bren­ner, Eti­enne de Cré­cy, Jeanne Added, Kid­dy Smile  et Kom­pro­mat — aka le pro­jet com­mun de Vital­ic et Rebe­ka War­rior —  ryth­meront la Hap­py Fri­day du ven­dre­di et la Rock & Beat du same­di.

Mais le Print­emps de Bourges, c’est aus­si un espace d’ex­pres­sion pour les artistes fran­coph­o­nes à texte. D’un côté, Flavien Berg­er, Thérapie Taxi, Voy­ou, Radio Elvis, Aloïse Sauvage et Clara Luciani en représen­tants de la nou­velle scène pop française. De l’autre, une sélec­tion hip-hop portée par Yous­soupha, Vald, Odezenne, Gior­gio, Alpha Wann, l’Ordre du Périph, PLK, Koba LaD, Gringe, ou encore le pro­duc­teur Myth Syz­er. Une salve de noms com­plétée par les étoiles mon­tantes de l’électro-pop Mud­dy Monk, Bleu Tou­can et Cléa Vin­cent. Dans un reg­istre plus rock, les groupes Idles et Requin Cha­grin s’as­sureront de faire chauf­fer les gui­tares, cha­cun dans son style. Une bonne rai­son de pren­dre une semaine de con­gés du 16 au 21 avril.

(Vis­ité 352 fois)