Skip to main content
©LEO GACK
18 septembre 2020

Artiste Tsugi à suivre : le duo caennais Glass, entre jungle dégénérée et épilepsie musicale

par Alix Odorico

À l’occasion de leur nouvel et excellent EP crY sur le label italien OOH-sounds, le duo caennais Glass gagne leur carte de membre du club très fermé des « artistes à suivre de Tsugi ».

Découvert pour certains au festival normand Nördik Impakt en 2016, le duo français Glass s’inscrit dans cette catégorie d’artistes-chirurgiens, à la musique électronique abstraite, organique, disséquée. L’œuvre de Glass titille l’art contemporain, en se concentrant sur l’aspect physique du son, et ses sonorités junglesques, ambient et techno décousue, pour confronter les émotions de plaisir, d’insuffisance, d’excitation ou de frustration. Les artworks de leurs productions au design abstrait offrent une continuité dans l’écoute de leurs tracks et de leur minutieux travail sur le microsampling, et même plus, une finalité. Après leur dernier EP L.U.C.A paru en avril dernier sur le label d’Apollo Noir et Botine Santé Records, les deux Caennais reviennent avec crY sur OOH-sounds, une œuvre polymorphe qui leur fait gagner leur carte de membre du club très fermé des « artistes Tsugi à suivre ».

Qu’est-ce que vous vouliez faire exactement avec cet EP ?

La composition de crY fait suite à notre sortie sur Santé Records. Elle nous permet de réfléchir à l’impact de la saturation de nos environnements en informations et contenus publicitaires sur nos goûts et comportements, en transposant leurs mécanismes de fragmentation au processus de composition. Ce disque est une matrice sonore complexe et incisive entre jungle dégénérée, textures saturées, étirées et superposées à outrance.

Le foulard qui accompagne le maxi

Comment l’avez-vous travaillé ?

Pour développer nos idées et intuitions sans être interrompu, on a fait le choix de travailler chacun dans des studios séparés. Notre participation à chaque étape du processus créatif est cependant égale, et l’esthétique d’une œuvre finie s’est définie petit à petit, en même temps que l’évolution de nos discussions et expérimentations. Cet EP prend sa forme finale grâce à la vision et l’implication de Pardo Candidate (OOH-sounds), ainsi qu’à notre collaboration avec l’artiste Designer Marick Roy qui imagine, pour la pochette, un objet abstrait sans localisation ni échelles au sein duquel vient se concentrer toute l’esthétique de crY, une image dense et mystérieuse qui accompagnera la sortie de l’EP sous la forme d’une édition limitée de foulards.

Si vous deviez décrire le son de ce maxi à vos parents ?

Je dirais que cela se rapproche étrangement du fait de scroller à l’infini les fils d’actualité de nos réseaux sociaux : épileptique, parfois calme ou saturé mais étrangement toujours plaisant.

Visited 32 times, 1 visit(s) today