©LEO GACK

Artiste Tsugi à suivre : le duo caennais Glass, entre jungle dégénérée et épilepsie musicale

À l’oc­ca­sion de leur nou­v­el et excel­lent EP crY sur le label ital­ien OOH-sounds, le duo caen­nais Glass gagne leur carte de mem­bre du club très fer­mé des “artistes à suiv­re de Tsu­gi”.

Décou­vert pour cer­tains au fes­ti­val nor­mand Nördik Impakt en 2016, le duo français Glass s’in­scrit dans cette caté­gorie d’artistes-chirurgiens, à la musique élec­tron­ique abstraite, organique, dis­séquée. L’œu­vre de Glass tit­ille l’art con­tem­po­rain, en se con­cen­trant sur l’aspect physique du son, et ses sonorités jun­g­lesques, ambi­ent et tech­no décousue, pour con­fron­ter les émo­tions de plaisir, d’in­suff­i­sance, d’ex­ci­ta­tion ou de frus­tra­tion. Les art­works de leurs pro­duc­tions au design abstrait offrent une con­ti­nu­ité dans l’é­coute de leurs tracks et de leur minu­tieux tra­vail sur le microsam­pling, et même plus, une final­ité. Après leur dernier EP L.U.C.A paru en avril dernier sur le label d’Apol­lo Noir et Botine San­té Records, les deux Caen­nais revi­en­nent avec crY sur OOH-sounds, une œuvre poly­mor­phe qui leur fait gag­n­er leur carte de mem­bre du club très fer­mé des “artistes Tsu­gi à suiv­re”.

Qu’est-ce que vous vouliez faire exacte­ment avec cet EP ?

La com­po­si­tion de crY fait suite à notre sor­tie sur San­té Records. Elle nous per­met de réfléchir à l’impact de la sat­u­ra­tion de nos envi­ron­nements en infor­ma­tions et con­tenus pub­lic­i­taires sur nos goûts et com­porte­ments, en trans­posant leurs mécan­ismes de frag­men­ta­tion au proces­sus de com­po­si­tion. Ce disque est une matrice sonore com­plexe et inci­sive entre jun­gle dégénérée, tex­tures sat­urées, étirées et super­posées à out­rance.

Le foulard qui accom­pa­gne le maxi

Com­ment l’avez-vous tra­vail­lé ?

Pour dévelop­per nos idées et intu­itions sans être inter­rompu, on a fait le choix de tra­vailler cha­cun dans des stu­dios séparés. Notre par­tic­i­pa­tion à chaque étape du proces­sus créatif est cepen­dant égale, et l’esthétique d’une œuvre finie s’est définie petit à petit, en même temps que l’évolution de nos dis­cus­sions et expéri­men­ta­tions. Cet EP prend sa forme finale grâce à la vision et l’implication de Par­do Can­di­date (OOH-sounds), ain­si qu’à notre col­lab­o­ra­tion avec l’artiste Design­er Mar­ick Roy qui imag­ine, pour la pochette, un objet abstrait sans local­i­sa­tion ni échelles au sein duquel vient se con­cen­tr­er toute l’esthétique de crY, une image dense et mys­térieuse qui accom­pa­g­n­era la sor­tie de l’EP sous la forme d’une édi­tion lim­itée de foulards.

Si vous deviez décrire le son de ce maxi à vos par­ents ?

Je dirais que cela se rap­proche étrange­ment du fait de scroller à l’in­fi­ni les fils d’ac­tu­al­ité de nos réseaux soci­aux : épilep­tique, par­fois calme ou sat­uré mais étrange­ment tou­jours plaisant.

(Vis­ité 445 fois)