Skip to main content
©Aidan Zamiri
24 novembre 2020

Artiste Tsugi à suivre : Shygirl, étrange et fascinante nouvelle étoile de l’expérimentale

par Léonie Ruellan

À l’occasion de son nouvel EP Alias sur Because Music, la Londonienne Shygirl gagne sa carte membre du club très fermé des “artistes à suivre de Tsugi”.

Shygirl

Artwork / ©Hendrik Schneider

C’est l’étoile montante de cette constellation coincée entre pop et experimental comme SOPHIE ou, sur certaines chansons, Rosalia : Shygirl donne l’impression d’être un peu partout, adulée de beaucoup de monde. Une impressionnante ascension qui a commencé avec son apparition sur le dernier album de la prêtresse de la musique expérimentale Arca sorti en juin dernier, KiCk I, avec qui elle signait le titre « Watch ». Validée par Arca mais également SOPHIE (en featuring sur « Inside Out« ), Shygirl était introduite dans cette scène par la grande porte. Puis il y a eu la sortie remarquée de « FREAK », premier extrait de son EP Alias, avec un clip en 3D, un artwork qui dérange et un style entre rap et pop électronique, et alors Shygirl a su asseoir son statut de jeune pépite à suivre de près.

Jeune pépite, mais pas amateure : depuis 2016, elle est à la tête du label londonien NUXXE (se prononce « niouxie ») qu’elle a fondé avec la Française Coucou Chloé (une autre Française y est également affiliée : Oklou, une autre de nos artistes Tsugi à suivre, tiens, tiens…). NUXXE a rapidement su faire sa place dans la scène underground grâce à son univers unique, sa electronica inquiétante et fascinante qui emprunte au trip-hop, au gabber, la pop, la trap et d’autres encore, et ses références aux jeux vidéo.

Des références qu’on retrouve dans l’EP de Shygirl : elle y incarne quatre avatars aux allures de poupées Bratz virtuelles, qui sont en fait les alias ou alter ego d’une seule et même personne, elle. Nommés Bonk, Bovine, Baddy et Bae, ces alias prennent vie dans les clips qui accompagnent l’EP et incarnent chacun un trait de personnalité différent. Tsugi est allé demander à Shygirl d’où venait toute cette imagination.

« Je pense qu’être timide est définitivement l’opposé de ma personnalité. Peut-être que c’est ça, le vrai alias. »

shygirl

Les différents alias de Shygirl / ©DR

shygirl

©Aidan Zamiri

Qu’as-tu voulu faire avec cet EP ?

Je me suis simplement laissée expérimenter et explorer les vibes entre moi et mes collaborateurs. J’ai fait confiance à mes instincts et j’ai suivi mes passions et envies.

Où trouves-tu les inspirations de ton univers si unique ? 

Partout ! Mais je suis surtout influencée par la science-fiction et la fantaisie au cinéma et en littérature, et aussi par mes propres désires et relations.

Les alias que tu as créés, ils représentent chacun une partie de toi ? 

Ces alias sont une manière drôle de montrer les différentes facettes de ma personnalité. Les gens aiment réduire et condenser les choses en petites bouchées pour mieux dévorer…

Si tu devais décrire l’EP à tes parents en quelques mots ? 

Indulgent envers moi-même ; typiquement moi.

Tout le monde se demande si tu es vraiment timide, puisque tu as choisi de t’appeler « fille timide »… Qu’en est-il en réalité ? 

Je pense qu’être timide est définitivement l’opposé de ma personnalité. Peut-être que c’est ça, le vrai alias.




Visited 12 times, 1 visit(s) today