Skip to main content
©Capture d'écran YouTube
4 octobre 2021

Bernard Tapie et son improbable carrière musicale

par Emmanuel Haddek

Bernard Tapie est mort ce dimanche 3 octobre à 78 ans. Si l’on connaît davantage le business man, sa vie a été rythmée par plusieurs tentatives dans l’univers de la chanson.

Homme d’affaires, politicien, comédien, mais aussi connu pour ses démêlés avec la justice au cours de sa vie, Bernard Tapie s’est éteint ce dimanche 3 octobre des suites d’un cancer. Attiré par le succès sous toutes ses formes, Tapie s’est également essayé à la chanson et la scène (non sans mal).

Dès ses 23 ans, le jeune Tapie sort un premier 45 tours sous le pseudo très secret de « Bernard Tapy » et écrit ses propres chansons : « Je les aime toutes » ou encore « L’enfant de ma vie ». Deux titres qui ont l’honneur de figurer sur Bideetmusique.com, à l’image de ce tout début de carrière un peu loupé de la part de Tapie.

Loin d’être découragé et après un parcours bien entamé dans le monde des affaires, Tapie revient en 1985 avec la chanson « Réussir sa vie ». Un titre composé par le faiseur de tubes de l’époque, Didier Barbelivien (Dalida, Johnny Hallyday, Christophe…).

Mais son expérience la plus improbable reste son featuring avec le rappeur Doc Gynéco en 1998, sur le titre « C’est beau la vie ». À un moment où il était rattrapé par la justice, Tapie lâche des punchlines à destination de ses haters : « Touché mais pas coulé, merci d’l’invitation ».

Malgré ces quelques essais dans le monde musical, Bernard Tapie n’aura jamais connu le succès dont il rêvait secrètement. Tout comme ses brèves apparitions aux théâtres, on retiendra néanmoins cette envie d’explorer l’horizon des possibles. Une image de touche-à-tout qui faisait sa marque de fabrique.

…de touche-à-tout, on vous dit :

Visited 139 times, 1 visit(s) today