Skip to main content
© Pixabay License
18 mars 2022

Bientôt le testing dans les clubs à Londres ?

par Guillaume Monnier

L’Assemblée de Londres rendait ce jeudi 17 mars, un rapport sur les décès liés à la consommation de drogue dans la capitale anglaise. Les 25 membres de cette assemblée ont soumis sept recommandations au maire de Londres, Sadiq Khan, parmi elle : pratiquer le testing dans les clubs. 

Le rapport de l’Assemblée de Londres publié hier est sans appel : les décès dûs à la consommation de drogue augmentent depuis huit ans dans la capitale anglaise. Organe de contrôle de l’action du maire, composé de 25 membres élus au vote mixte tous les quatre ans, l’Assemblée de Londres a saisi son droit d’enquêter avant de soumettre sept recommandations au maire Sadiq Khan. La première d’entre elles : installer des stands de testing de drogue directement au sein des clubs et évènements musicaux.

 

À lire également
🗞 Tsugi 142 : MUSIQUE & DROGUE, histoires stupéfiantes, disponible partout

 

L’usage spécifique de la naloxone, une molécule administrée en cas de surdose de drogue, était aussi au centre des suggestions. Notamment, renforcer les points d’accès à la naloxone dans les lieux et contextes où la prise de drogues est courante et former les individus susceptibles d’en administrer en cas d’overdose. L’instance du pouvoir londonien invitait également le maire à équiper la police métropolitaine de Londres de vaporisateurs nasaux de naloxone. Les six et septièmes suggestions portaient quant à elle sur le renforcement des campagnes de prévention contre l’usage des drogues. Reste désormais à voir comment le maire Sadiq Khan s’emparera de ses recommandations… Bientôt, la même chose chez nous ?

Visited 15 times, 1 visit(s) today