Skip to main content
© Emily Kai Bock
17 mars 2022

Arcade Fire est de retour avec un double titre épique et émouvant

par Antoine Gailhanou

Après plusieurs jours de teasing, Arcade Fire publie enfin un nouveau titre, cinq ans après son dernier album en date, Everything Now. Et leurs récents concerts indiquent déjà la suite.

Ça y est : Arcade Fire est de retour. Le groupe mené par Régine Chassagne et Win Butler s’était fait discret depuis Everything Now en 2017. On avait bien eu droit à une reprise d’une des chansons du Dumbo de Disney, pour sa version live signée Tim Burton en 2019. Ou encore le morceau « Generation A », joué pour la présidentielle états-unienne de 2020, mais celui-ci n’a connu aucune publication officielle. Reste un titre méditatif de 45 minutes, « Memories Of The Age Of Anxiety », pensé pour promouvoir une application d’aide au sommeil. Bref, pas de quoi combler son appétit.

Mais depuis début mars 2022, les affaires reprennent. C’est à ce moment que des fans reçoivent de mystérieuses cartes postales signées du groupe, avec la simple mention « we missed you » et quelques notes sur une partition. Puis le 14 mars, une annonce officielle était faite : le nouveau titre d’Arcade Fire, « The Lightning I, II » serait publié le 17 mars. Les plus acharnés ont pu en écouter une version live, donnée à la Nouvelle Orléans pour un concert en soutien de l’Ukraine. On y remarquait d’ailleurs l’arrivée du musicien haïtien Paul Beaubrun, et le remplacement à la guitare de Will Butler par Dan Boeckner, du groupe Wolf Parade.

À lire également
Conflit en Ukraine : une petite sélection des meilleures compilations caritatives de la scène électro

Mais le voilà désormais disponible en bonne qualité. Un titre ambitieux, en deux parties bien distinctes, qui se recentre sur l’émotion, plutôt que le concept assez obscur du disque précédent. On a là une pop folk épique, sensible, où la voix de Win Butler charrie toujours énormément d’émotions, qui mène vers un titre plus rock, qui s’apparente plus aux hymnes intenses qui fait la force des premiers albums du groupe. Bref, pas de réelle surprise de leur part, mais une emphase épique qui fait du bien.

Durant le show de la Nouvelle-Orléans, deux autres titres inédits ont également pu être entendus : « Rabbit Hole » et « Age Of Anxiety » (dont le morceau de 45 minutes reprend des éléments). Nul doute que leur sortie est pour bientôt, accompagnée d’un nouvel album. Celui-ci, nommé WE, et produit par Nigel Godrich (collaborateur historique de Radiohead), est prévu pour le 6 mai. Le titre du disque s’inspire d’un célèbre roman de science-fiction du Russe Evgueni Zamiatine, « Nous », paru en 1921 et considéré comme un précurseur du « 1984 » de George Orwell. Le but : célébrer la reconnexion des individus. On a hâte.

Visited 16 times, 1 visit(s) today