©Hélène Hadjiyianni

Brad Pitt se lance dans la production musicale depuis ses studios dans le Var

La star du ciné­ma s’est asso­cié au pro­duc­teur français Damien Quin­tard pour relancer les mythiques stu­dios Miraval dans le Var, inutil­isés pen­dant deux décennies. 

À croire qu’Hol­ly­wood ne lui suf­fit plus. L’ac­teur Brad Pitt, qui avait acquis en 2008 le château de Miraval dans le Var, s’est lancé dans un vaste pro­jet pour faire revivre les stu­dios du même nom attenants au domaine. Très act­ifs dans les années 70 et 80, les stu­dios Miraval ont accueil­li des légen­des de la musique (Pink Floyd, Ramm­stein, Sting, The Cure, AC/DC, Tele­phone, The Cran­ber­ries…) puis étaient tombés en désué­tude, notam­ment à cause de l’es­sor des home-studios.

Je suis le prési­dent de Miraval Stu­dios et gér­erai à ce titre l’in­té­gral­ité du pro­jet, en con­tact quo­ti­di­en avec Brad.”

Si Brad Pitt compte bien sur la réno­va­tion de cet endroit de légende pour se faire une petite place dans l’in­dus­trie musi­cale, il ne se lance pas seul dans l’aven­ture. L’ac­teur a con­tac­té le jeune pro­duc­teur et com­pos­i­teur français Damien Quin­tard : “C’est une joint-venture à 50/50 avec Brad Pitt. Je suis le prési­dent de Miraval Stu­dios et gér­erai à ce titre l’in­té­gral­ité du pro­jet dans une région que j’adore, en con­tact quo­ti­di­en avec Brad qui a un œil pour le design et la vision glob­ale de Miraval”, a‑t-il déclaré à Var Matin. “Mon rôle est de créer un stu­dio com­péti­tif avec ma spé­cial­ité qui con­siste à pouss­er les tech­nolo­gies du son le plus loin possible.”

L’idée est bien de rénover le matériel déjà exis­tant, dont la con­sole analogique SSL 4000 et les micros qui ont servi à enreg­istr­er les légen­des de la musique évo­quées plus haut, mais aus­si d’ap­porter du matériel dernier cri, avec un mix­age Dol­by Atmos. Brad Pitt, de son côté, met­tra à dis­po­si­tion des artistes les héberge­ments lux­ueux en cours de réno­va­tion, situés juste à côté des stu­dios, mais égale­ment son domaine viti­cole, pour un pro­jet final qui ira vraisem­blable­ment bien au-delà du sim­ple stu­dio d’en­reg­istrement. La fin des travaux est prévue pour l’été 2022 et les deux hommes ont déjà com­mencé à book­er plusieurs artistes (mais n’en n’ont pas encore dévoilé les noms…).

 

Voir cette pub­li­ca­tion sur Instagram

 

Une pub­li­ca­tion partagée par Damien Quin­tard (@damienqd)

(Vis­ité 4 987 fois)