Ça sort aujourd’hui — vendredi 10 novembre

C’est ven­dre­di, c’est jour de sor­tie ! Vu qu’il est par­fois dif­fi­cile de s’y retrou­ver avec tous les dis­ques qui sor­tent chaque semaine, Tsu­gi a décidé de vous faciliter la tâche en vous faisant une petite sélec­tion de galettes – LPs et EPs con­fon­dus – qui vien­nent de paraître et qui nous font vrai­ment envie. Voici donc de quoi accom­pa­g­n­er votre week-end !

The Golden Filter — End Of Times [Optimo Music]

Inspirés par l’absurdité d’un monde de plus en plus vio­lent, le duo de synth-pop lon­donien The Gold­en Fil­ter sor­tent avec leur EP End Of Times un cri d’amour à la fois dra­ma­tique mais opti­miste. Du 100% mod­u­laire, excep­té pour les petites gui­tares de fin et le remix dub. Men­tion spé­ciale à “Dark­ness Falls” pour l’ambiance oppres­sante et acca­blante et les paroles qui provi­en­nent d’un rêve apoc­a­lyp­tique de la chanteuse.

The YD — Earth Beat EP [autoproduit]

Suite à leur pre­mier sin­gle “Hop­ing” et le clip d’illustrations en noir et blanc qui l’accompagnait, le duo parisien The YD sort son pre­mier EP Earth Beat. Com­posé de trois morceaux dansants et revig­o­rants, c’est la bonne idée electro-pop pour faire remon­ter la tem­péra­ture cet hiv­er. On aime par­ti­c­ulière­ment “Ani­mal” pour sa teinte R&B et les sam­ples de cris de singe.

Trisomie 21 — Elegance Never Dies [Chromo Music Production]

Cela fai­sait 8 ans, depuis leur album Black Label, qu’on n’avait pas enten­du par­ler d’eux. Le duo Tri­somie 21 sort aujour­d’hui un nou­v­el album tou­jours aus­si som­bre et tour­men­té avant de repren­dre la route et de s’arrêter par La Machine le 17 novem­bre. La recette est tou­jours cold-wave, syn­thé­tique, et finale­ment assez effi­cace, comme sur “Ten­der Now”, ses voix sac­cadées et son beat puis­sant. Les nos­tal­giques seront ravis.

Bertrand Burgalat — Variations [Tricatel]

Dans les Vari­a­tions du neu­vième album stu­dio de Bertrand Bur­galat, on retrou­ve des réin­ter­pré­ta­tions de ses pro­tégés du label Tri­ca­tel comme Cat­a­stro­phe et Chas­sol mais aus­si Pieu­vre, Michael Garçon ou encore Prieur de la Marne. Nos préférés ? Les remix­es d’ ”Etrange Nuage” par Yuk­sek et “L’enfant sur la ban­quette arrière” par DrStrong à l’ef­fet feel-good immé­di­at.

Djrum — Broken Glass Arch [R&S Records]

Être signé par un label mythique comme R&S, c’est tou­jours quelque chose — et ce même si la mai­son au cheval cabré a quit­té la Bel­gique pour être reprise par une bande de motivés Lon­doniens. Après sept ans de car­rière sous son alias Djrum, Felix Manuel de son vrai nom a main­tenant passé le pas avec Bro­ken Glass Arch. Un EP trois-titres tech­no bien sûr, mais décoré de nom­breuses per­cus­sions, tam­bours et autres cordes venues d’ailleurs.

Roni Size — New Forms (20th Anniversary Edition) [UMC — Universal Music Catalogue]

Ouh le joli cadeau de Noël : pour fêter les vingt ans de son culte New Forms, sor­ti en 1997 avec son groupe/collectif Reprazent, le pape de la drum’n’bass Roni Size sort aujour­d’hui un chou­ette cof­fret avec qua­tre CDs et deux vinyles. Au pro­gramme : l’al­bum orig­i­nal bien sûr, bijou de liq­uid drum’n’bass infusée de jazz et de soul, des remix­es par Roni Size him­self et quelques con­tribu­teurs (Krust, Grooverid­er, Source Direct, Photek, Krud­er de Krud­er & Dorfmeis­ter…), ou encore des edits mai­son pour une ver­sion mixée de l’al­bum — dont une très cool nou­velle ver­sion de “Trust Me” partagée en tant que sin­gle il y a quelques semaines. Culte et indis­pens­able.

Dub Syndicate — Displaced Masters [On‑U Sound]

C’est rare qu’on par­le de dub sur Tsu­gi. Mais bon, c’est ven­dre­di, il caille, et c’est peut-être de ça qu’on a le plus besoin : une com­pi­la­tion d’inédits par le culte Dub Syn­di­cate, sor­tant sur On‑U Sound, le tout aus­si mythique label d’Adri­an Sher­wood — fon­da­teur du groupe et, quand il offi­cie en solo, maître du dub indus­triel. Le partage de ces jolies chûtes de stu­dio s’ac­com­pa­gne d’un col­lec­tor, Ambi­ence In Dub 1982–1985, qui regroupera les cinq albums du groupe sor­tis à cette péri­ode, en cof­fret cinq CDs escorté d’un livret de 24 pages. On sent que les fêtes approchent, on ira pas s’en plain­dre !

(Vis­ité 697 fois)