Skip to main content
10 novembre 2017

Ça sort aujourd’hui – vendredi 10 novembre

par Clémence Meunier

C’est vendredi, c’est jour de sortie ! Vu qu’il est parfois difficile de s’y retrouver avec tous les disques qui sortent chaque semaine, Tsugi a décidé de vous faciliter la tâche en vous faisant une petite sélection de galettes – LPs et EPs confondus – qui viennent de paraître et qui nous font vraiment envie. Voici donc de quoi accompagner votre week-end !

The Golden Filter – End Of Times [Optimo Music]

Inspirés par l’absurdité d’un monde de plus en plus violent, le duo de synth-pop londonien The Golden Filter sortent avec leur EP End Of Times un cri d’amour à la fois dramatique mais optimiste. Du 100% modulaire, excepté pour les petites guitares de fin et le remix dub. Mention spéciale à « Darkness Falls » pour l’ambiance oppressante et accablante et les paroles qui proviennent d’un rêve apocalyptique de la chanteuse.

The YD – Earth Beat EP [autoproduit]

Suite à leur premier single « Hoping » et le clip d’illustrations en noir et blanc qui l’accompagnait, le duo parisien The YD sort son premier EP Earth Beat. Composé de trois morceaux dansants et revigorants, c’est la bonne idée electro-pop pour faire remonter la température cet hiver. On aime particulièrement « Animal » pour sa teinte R&B et les samples de cris de singe.

Trisomie 21 – Elegance Never Dies [Chromo Music Production]

Cela faisait 8 ans, depuis leur album Black Label, qu’on n’avait pas entendu parler d’eux. Le duo Trisomie 21 sort aujourd’hui un nouvel album toujours aussi sombre et tourmenté avant de reprendre la route et de s’arrêter par La Machine le 17 novembre. La recette est toujours cold-wave, synthétique, et finalement assez efficace, comme sur « Tender Now », ses voix saccadées et son beat puissant. Les nostalgiques seront ravis.

Bertrand Burgalat – Variations [Tricatel]

Dans les Variations du neuvième album studio de Bertrand Burgalat, on retrouve des réinterprétations de ses protégés du label Tricatel comme Catastrophe et Chassol mais aussi Pieuvre, Michael Garçon ou encore Prieur de la Marne. Nos préférés ? Les remixes d' »Etrange Nuage » par Yuksek et « L’enfant sur la banquette arrière » par DrStrong à l’effet feel-good immédiat.

Djrum – Broken Glass Arch [R&S Records]

Être signé par un label mythique comme R&S, c’est toujours quelque chose – et ce même si la maison au cheval cabré a quitté la Belgique pour être reprise par une bande de motivés Londoniens. Après sept ans de carrière sous son alias Djrum, Felix Manuel de son vrai nom a maintenant passé le pas avec Broken Glass Arch. Un EP trois-titres techno bien sûr, mais décoré de nombreuses percussions, tambours et autres cordes venues d’ailleurs.

Roni Size – New Forms (20th Anniversary Edition) [UMC – Universal Music Catalogue]

Ouh le joli cadeau de Noël : pour fêter les vingt ans de son culte New Forms, sorti en 1997 avec son groupe/collectif Reprazent, le pape de la drum’n’bass Roni Size sort aujourd’hui un chouette coffret avec quatre CDs et deux vinyles. Au programme : l’album original bien sûr, bijou de liquid drum’n’bass infusée de jazz et de soul, des remixes par Roni Size himself et quelques contributeurs (Krust, Grooverider, Source Direct, Photek, Kruder de Kruder & Dorfmeister…), ou encore des edits maison pour une version mixée de l’album – dont une très cool nouvelle version de « Trust Me » partagée en tant que single il y a quelques semaines. Culte et indispensable.

Dub Syndicate – Displaced Masters [On-U Sound]

C’est rare qu’on parle de dub sur Tsugi. Mais bon, c’est vendredi, il caille, et c’est peut-être de ça qu’on a le plus besoin : une compilation d’inédits par le culte Dub Syndicate, sortant sur On-U Sound, le tout aussi mythique label d’Adrian Sherwood – fondateur du groupe et, quand il officie en solo, maître du dub industriel. Le partage de ces jolies chûtes de studio s’accompagne d’un collector, Ambience In Dub 1982-1985, qui regroupera les cinq albums du groupe sortis à cette période, en coffret cinq CDs escorté d’un livret de 24 pages. On sent que les fêtes approchent, on ira pas s’en plaindre !

Visited 28 times, 1 visit(s) today