Ça sort aujourd’hui : vendredi 2 février

C’est ven­dre­di, c’est jour de sor­tie ! Vu qu’il est par­fois dif­fi­cile de s’y retrou­ver avec tous les dis­ques qui sor­tent chaque semaine, Tsu­gi a décidé de vous faciliter la tâche en vous faisant une petite sélec­tion de galettes – LPs et EPs con­fon­dus – qui vien­nent de paraître et qui nous font vrai­ment envie. Voici donc de quoi accom­pa­g­n­er votre week-end !

SSTROMVitriol [Rösten]

Der­rière SSTROM, on trou­ve l’un des pro­duc­teurs du mys­térieux duo Shx­cx­chcxsh. Un peu fâché avec les voyelles et les mots en général, SSTROM est bercé de tech­no expéri­men­tale. Sec­ond EP pub­lié sous cet alias, Vit­ri­ol est chaleureux et nous emmène tout droit dans un sauna sué­dois pour danser en douceur, sans excès.

La Fraicheur & A‑Ide — Hubble Flow [Panal Records]

La DJ française La Fraicheur a ren­con­tré A‑Ide, pro­duc­teur chilien de deep house, pen­dant une tournée en Amérique du Sud. Les étoiles se sont alignées et un EP est né, qu’on se plait à qual­i­fi­er de dub tech­no cos­mique. La par­faite BO pour accom­pa­g­n­er votre lec­ture de 2001 l’odyssée de l’e­space par Arthur C. Clarke, un poil flip­pant mais aus­si bour­ré de sus­pense.

Ghost Of Christmas — Connect The Dots Remixes [Pschent Music]

Et qua­tre remix­es de l’EP Con­nect The Dots ! À l’o­rig­ine la musique de Ghost Of Christ­mas se tourne vers l’elec­tron­i­ca avec quelques sonorités bass music. En deux EPs, le duo s’est instal­lé dans la musique mélan­col­ique tout en expéri­men­tant une nou­velle direc­tion pour le style bass music, tout en douceur et assez éloignée de la drum’n’bass et du dub­step typ­ique­ment anglais.

Marcus Marr — Familiar Five [DFA Records]

Mar­cus Marr est un réguli­er de Berghain et du Panora­ma Bar. Il a pro­duit quelques EPs sur DFA Records et quelques titres avec Chet Fak­er en 2015. Le pre­mier morceau de cet EP house nous ren­voie directe­ment à du Gesaf­fel­stein avec une grosse voix sen­suelle, tan­dis que la suite se dirige douce­ment vers le nu-disco et des paroles sug­ges­tives.

Perez — Cavernes [Etoile Distante/Differ-Ant]

Pour son sec­ond album, Perez s’est éloigné des sonorités pure­ment pop pour une teneur plus som­bre. Textes en français sur pro­duc­tion tech­no, Cav­ernes est un con­cen­tré de dichotomie. L’ensemble tend vers le recueil de nou­velles, par­fois étranges, qui n’est pas s’en évo­quer l’univers de David Lynch avec ses dédales et ses recoins cachés. Un album plus per­son­nel pour Perez, inspiré par la démarche de ses amis plas­ti­ciens : “L’art mod­erne m’a per­mis d’imaginer la musique en dehors de l’industrie, d’y inté­gr­er un aspect con­ceptuel.” On ne dira pas le con­traire, Cav­ernes for­mant un exer­ci­ce périlleux mais mené avec justesse.

(Vis­ité 915 fois)