Ça sort aujourd’hui : vendredi 26 octobre

C’est ven­dre­di, c’est jour de sor­tie ! Vu qu’il est par­fois dif­fi­cile de s’y retrou­ver avec tous les dis­ques qui sor­tent chaque semaine, Tsu­gi a décidé de vous faciliter la tâche en vous faisant une petite sélec­tion de galettes – LPs et EPs con­fon­dus – qui vien­nent de paraître et qui nous font vrai­ment envie : c’est le “ça sort aujourd’hui”. Voici donc de quoi accom­pa­g­n­er votre week-end avec le pre­mier album “fait mai­son” de Curs­es, la com­pi­la­tion Lumière Noire, de vieux morceaux de Mariel Ito, l’électro-pop du Cana­di­en Robert Robert, le rock brûlant de Gav­a­gaii et le mélange électronica-techno de Manoid.

Curses — Romantic Fiction [Dischi Autunno]

Quand les gui­tares ren­con­trent les beats élec­tron­iques. Pour ce pre­mier album, Curs­es s’est inspiré de son enfance new-yorkaise, de la new wave au post-punk. Avec son approche “fait mai­son” — tous les instru­ments enten­dus sont joués et enreg­istrés par le pro­duc­teur -, le résul­tat est aus­si élec­trisant que dansant. A bord, on y retrou­ve même un cast­ing 5 étoiles fait de Jen­nifer Car­di­ni et Per­el.

Various Artists — Lumière Noire Presents From Above Vol. I [Lumière Noire Records]

En un an d’ex­is­tence, Lumière Noire — le label de Chloé — a eu l’oc­ca­sion de rameuter une belle flopée de tal­ents. Avec cette com­pi­la­tion, la pro­duc­trice française le prou­ve ample­ment. Dans une sélec­tion de treize titres aus­si éclec­tiques les uns que les autres, on passe vite de la froideur de “Cer­cles Polaires” de Jonathan Fitous­si au fasci­nant “Fahren­heit 451” du duo Il Est Vilaine ou à l’acid-techno énervée sur “Last Rites” de Drvg Cvltvre.

Mariel Ito — 2000–2005 [R&S Records]

Si ce nom ne vous dit rien, peut-être qu’un autre vous aidera un peu plus. Mariel Ito, c’est tout sim­ple­ment l’alias de Maceo Plex. Pas de souci, la séance de rat­tra­page vient d’ar­riv­er : 2000–2005 réu­nit dix morceaux IBM futur­istes du pro­duc­teur datant de la pre­mière par­tie des années 2000. De quoi ren­dre un peu nos­tal­gique.

Robert Robert — How To Save Water [Nowadays Records]

Après avoir sor­ti le clip de “The Per­son Who Knows”, le Cana­di­en Robert Robert dévoile aujour­d’hui l’EP entier, nom­mé How To Save Water. Au menu : cinq titres d’électro-pop accrocheuse et expéri­men­tale qui en fer­ont danser plus d’un. Face à cette tran­spi­ra­tion, pas sûr qu’on économise de l’eau cepen­dant.

Gavagaii — Greetings From The Woods [Gavagaii]

Du rock, du vrai. Avec ce deux­ième EP, le duo français démon­tre toute l’én­ergie qu’il a accu­mulée à force d’éc­umer les salles parisi­ennes. En stu­dio, il en ressort qua­tre morceaux — calés entre une courte intro et une out­ro — énervés et authen­tiques où la bat­terie et la gui­tare se lan­cent dans un duel enflam­mé entre les cris du chanteur. Une preuve que le rock a encore de beaux jours devant lui.

Manoid — Truth [hafendisko]

Après une poignée de sin­gles, Manoid fait son retour avec Truth, son pre­mier long-format. Entre influ­ences jazz, sons sat­urés et voix aéri­ennes, le pro­duc­teur oscille entre elec­tron­i­ca som­bre et tech­no pesante. Un mélange plein de charme et de promess­es.

(Vis­ité 839 fois)