Ça sort aujourd’hui : vendredi 7 septembre

C’est ven­dre­di, c’est jour de sor­tie ! Vu qu’il est par­fois dif­fi­cile de s’y retrou­ver avec tous les dis­ques qui sor­tent chaque semaine, Tsu­gi a décidé de vous faciliter la tâche en vous faisant une petite sélec­tion de galettes – LPs et EPs con­fon­dus – qui vien­nent de paraître et qui nous font vrai­ment envie : c’est le “ça sort aujourd’hui”. Voici donc de quoi accom­pa­g­n­er votre week‐end avec le slam d’Iraka, le troisième album d’Acumen, les beat­mak­ers de Beat Mar­ket, la house de Louis Botel­la et de II Faces, ou encore la tech­no revis­itée par Chris Liebing.

Acumen — Brune [Time Has Changed Records]

Pour nom­mer des albums, on n’aura jamais fait plus mignon qu’Acu­men. Sa pre­mière sor­tie ? My Super Hero, en hom­mage à son petit garçon. La deux­ième ? My Girls, pour sa com­pagne et toutes les femmes qu’il aime. Hors de ques­tion de s’arrêter en (si beau) chemin, et son troisième long‐format tire donc son nom de sa fille, petite dernière de la famille. Mais atten­tion, pas de comptines pour enfant dans ce disque : entre un pre­mier titre aux accents house, super accrocheur et porté par la voix de Cari Gold­en, un “Hyphen” aérien porté par des nappes dronesques et “The Mag­ni­fi­cient Road”, une col­lab­o­ra­tion avec Phonique aux ludiques dis­so­nances en forme de jeu vidéo déglin­gué, Brune vis­era plutôt les grands enfants qui aiment écouter de la musique à danser depuis leur canapé.

Beat Market — All Good [Lisbon Lux Records]

Si on a (re)découvert le duo Beat Mar­ket récem­ment avec le clip de “Chaude Chaleur”, un fea­tur­ing avec KNLO du groupe de rap québé­cois Ala­clair Ensem­ble, Beat Mar­ket ne donne pas tou­jours dans le hip‐hop brûlant. Visez plutôt du beat­mak­ing tout en finesse de la part de Louis‐Joseph Cliche et Maxime Bella­vance, le tout chez Lis­bon Lux, chou­ette label ayant égale­ment hébergé Kid Francescoli ou Paupière.

Louis Botella — Sueño Latino [Emerald City Music]

Ama­teurs de house ensoleil­lée, dansante et un poil vin­tage ? Cliquez donc sur play. Et si ce “Sueño Lati­no” de Louis Botel­la vous donne une impres­sion de déjà‐vu, c’est nor­mal : son nom est une référence à un vieux tube italo‐disco, et le morceau sor­tant aujourd’hui est en fait une reprise d’un titre de Manuel Göttsching. Ultra‐référencé donc, mais impa­ra­ble.

Iraka — Livingston [Internexterne]

Change­ment d’ambiance assez rad­i­cale avec le slam d’Iraka. Album insai­siss­able, déroutant, textes mis en avant, col­lab­o­ra­tion avec Grems, pro­duc­tions entre hip‐hop old­school, beat­mak­ing à la Chi­nese Man ou dub… Liv­ingston ne con­vien­dra pas à tout le monde et se pose qua­si­ment à l’exact opposé du rap évanes­cent que l’on voit se mul­ti­pli­er un peu partout en France. Couil­lu.

Chris Liebing — Burn Slow [Mute]

Joyeux anniver­saire Mute ! Le mythique label anglais fête cette année ses 40 ans, mais ce n’est pas pour ça qu’il s’encroûte : Chris Liebing a beau approcher les cinquante bal­ais, il y signe aujourd’hui son troisième album “seule­ment”, après quinze ans sans sor­tir de long‐format en solo. Burn Slow, ce sont dix titres pour explor­er plusieurs facettes de la tech­no et de l’ambient, planante et avec spoken‐word par Pol­ly Scat­ter­good sur “And All Went Dark”, sourde sur “Novem­ber­grey”, warpi­enne pour “Ghosts Of Tomor­row”… Chris Liebing ralen­tit beau­coup la cadence, passe une couche de ver­nis ciné­matographique sur le tout, et laisse surtout beau­coup de places à des racon­teurs d’histoires se posant sur ses pro­duc­tions. Le pom­pon ? Une con­tri­bu­tion de Gary Numan, qui lit un texte sur un tapis de syn­thés rap­pelant Car­pen­ter. Ceux qui voulaient absol­u­ment taper du pied en écoutant cet album seront déçus. Les autres apprécieront ses ambiances dark et ses pris­es de risques — et c’est là qu’on se place aujourd’hui.

II Faces — Origine Rec 003 [Origine Rec]

Troisième sor­tie pour le label français Orig­ine Rec, petite mai­son vinyl only avec un goût pronon­cé pour la house. C’est II Faces (vous vous en douterez, il s’agit d’un duo) qui s’y colle, avec deux nou­veaux morceaux (dont un en col­lab­o­ra­tion avec Ter­rence Ter­ry) accom­pa­g­nés de deux remix­es — par le Grec Lee Bur­ton puis par les Pol­i­tics Of Danc­ing. Une sor­tie de très belle fac­ture, house et classe, pour un jeune label à suiv­re.

(Vis­ité 694 fois)