Chimène Badi et Charles Aznavour, “jeunes créateurs” les plus aidés de 2015

Qui sont en 2015 les “jeunes créa­teurs” de musique les plus aidés ? Ne soyez pas sur­pris de retrou­ver Charles Aznavour, 92 ans dont la car­rière à débuté il y a plus de 70 ans, l’idole des jeunes, John­ny Hal­ly­day, 73 ans, ou l’ancienne par­tic­i­pante du télé-crochet Star Acad­e­my, Chimène Badi. Des incon­nus donc.

Ce classe­ment est celui du fond d’aide de la Société Civile des Pro­duc­teurs Phono­graphiques (SCPP). Cette organ­i­sa­tion est chargée de répar­tir une par­tie des revenus revenant aux pro­duc­teurs. Ce fond, prévu par la loi et nom­mé “aide à la créa­tion”, doit nor­male­ment répon­dre à une logique autre que la seule rentabil­ité pour­tant, comme on peut le con­stater, une bonne part est réservée aux artistes con­fir­més. Ain­si, les trois majors Uni­ver­sal, Sony et Warn­er, qui par­ticipent au Con­seil d’administration de la société civile, reçoivent respec­tive­ment 3 mil­lions, 1,5 et 1,4 mil­lions d’euros. A titre d’exemple, Chimène Badi, artiste la plus aidée en 2015, en con­trat avec Uni­ver­sal, a reçu une enveloppe de 184 912 euros.

La société n’en oublie pas d’aider les jeunes tal­ents, prin­ci­pale­ment via un autre mécan­isme, les aides sélec­tives, ver­sées sur dossier et qui représente 2,8 mil­lions d’euros… sur les 9,4 mil­lions d’aides ver­sées par la SCPP.

(Vis­ité 63 fois)