Skip to main content
10 septembre 2013

Chronique : CSS – Planta

par rédaction Tsugi

La cité des anges porte en elle le rêve américain. C’est là que les ?lles de CSS se sont exportées pour donner vie à Planta, quatrième album de ces Brésiliennes “fatiguées d’être sexy” (Cansei de Ser Sexy). Montrant au passage que le départ d’Adriano Cintra, anciennement cinquième membre et parolier de la tribu, ne les affecte pas plus que ça.

Planta fête aussi les dix ans d’un phénomène qui ne ­s’essouffle pas. La pop teintée d’électronique et de dance de CSS, menée par Lovefoxx, aborde, toujours avec humour, des sujets universels, entre gueule de bois et peines de cœur (“Hangover”), amour toujours et cœur d’artichaut (“Faith in Love”, “Girlfriend”). De quoi redorer le blason du ­collectif, un peu écorné par La Liberación qui n’avait pas fait l’unanimité.

Sur ce disque, où l’électro-pop vintage est très présente (“Honey”, “Into The Sun”), et où les synthétiseurs restent indissociables de la voix à peine vocodée, on mettra un point d’honneur à quelques crachats dans le micro en featuring avec Hannah Blilie, batteuse de The Gossip, sur “Dynamite”, qui donne de l’aplomb à ce Planta énergique, quoique parfois trop rêveur. Un retour réussi.

 

Planta (SQE/Modulor)

 

 

Visited 14 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply