Skip to main content
21 novembre 2013

Chronique : Daedelus – Drown Out

par rédaction Tsugi

Après deux sorties plutôt insipides sur Ninja Tune, Daedelus, figure majeure de la clique Low End Theory californienne, amorce un retour sombre bien loin de son enthousiasme habituel. Endeuillé par plusieurs décès dont celui de son ami et collaborateur Austin Peralta, l’artiste américain a enregistré Drown Out pour exorciser cette période difficile. Fidèle à son pseudonyme emprunté à la mythologie, Daedelus (Dédale en VF) n’hésite pas à se perdre dans des morceaux aux allures de labyrinthes à l’écoute desquels on peut se sentir dérouté.

Drown Out semble ainsi dessiner un retour aux schémas de production des premiers disques, mais ce concept de “tian sonore” ne trouve malheureusement que rarement l’équilibre et la justesse qui avaient fait la renommée de son créateur. Tout comme les autres artistes du label Anticon (Jel, Doseone, Why…), Daedelus doit trouver un moyen de se renouveler avant de devenir complètement “has-been”. Heureusement pour le performer au “monôme” (contrôleur Midi qui est depuis toujours son fidèle compagnon sur scène), il a le talent nécessaire pour opérer cette mutation, et le soutien d’une jeune génération encore en gestation ! (David Jacubowiez)

Drown Out (Anticon/Differ-Ant)

Visited 16 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply