Skip to main content
11 mars 2015

Chronique et écoute : Of Montreal – Aureate Gloom

par rédaction Tsugi

Chronique extraite de notre magazine numéro 80, actuellement en kiosque. 

“Je suis passé par une très sombre période, j’étais complètement démoli”, confiait Kevin Barnes, tête (parfois trop) pensante d’Of Montreal, véritable machine à sortir des albums, au total treize en vingt ans de carrière. Un groupe fourmillant de projets, qui partent (parfois trop) dans tous les sens, à l’instar des délires fous de son leader charismatique, qui broyait surtout du noir ces dernières années. Et ce qu’on aime surtout chez Of Montreal, c’est un sourire, ce sont des couleurs.

Sourire et couleurs que le groupe a retrouvés avec Aureate Gloom, porte de sortie lumineuse d’une période recluse et (parfois trop) psycho-incompréhensible. Cette fois, de l’ouverture entêtante “Bassem Sabry” au très beau “Virgilian Lots”, en passant par le psychédélisme pop de “Empyrean Abatoir” ou la nébuleuse enfumée “Aluminum”, on tient ce qui, ces derniers temps, faisait défaut au groupe : une cohérence. Ce qui laisse entrevoir un avenir plein de couleurs et de sourires, bref, tout ce qu’on aime chez Of Montreal.

Visited 4 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply