Chronique : Flight Facilities — Down To Earth

Chronique extraite du numéro 78 de notre mag­a­zine, en kiosques depuis same­di. 

Au départ, il y avait “Crave You”, petite chan­son mutine et douce qu’on avait vite fait d’ajouter à notre liste de lec­ture “Pour emballer”. Et puis il y avait aus­si eu “For­eign Lan­guage” et “Clair de lune”, autant de réus­sites qui avaient con­féré à Flight Facil­i­ties le statut instan­ta­né de groupe à sur­veiller. Ce sont deux Aus­traliens, Hugo Stu­art Gruz­man et James “Jim­my” Nathan Lyell, qui tirent les ficelles du pro­jet depuis le début, et leur recette reste inchangée sur Down To Earth: une base dansante et rêveuse à laque­lle s’ajoute la voix aéri­enne d’une chanteuse (un chanteur par­fois) choisie pour l’occasion.

Si l’on s’attendait à un pre­mier album com­plète­ment inédit, c’est loupé, il s’agit plutôt ici d’un best-of com­pi­lant les titres les plus mar­quants du groupe avec de mul­ti­ples fea­tur­ings comme Micky Green, Owl Eyes, Stee Downes entre lesquels s’intercalent quelques titres inédits sym­pa­thiques comme “Two Bod­ies”, “Mer­im­bu­la” et d’autres plus anec­do­tiques comme “Apol­lo”. Seule ombre au tableau, la reprise a capel­la de “Crave You” par Kylie Minogue, aus­si utile qu’un canard en plas­tique dans un potage. Mer­ci d’avoir choisi Flight Facil­i­ties, nous vous souhaitons un agréable voy­age.

(Vis­ité 146 fois)