Chronique : Kid Francescoli — With Julia

Un vent chaud souf­fle sur Mar­seille. On dit que c’est le mis­tral, mais cela pour­rait égale­ment être le siroc­co tant ce disque brûle. Après un pre­mier album éponyme (2006) et le très bon It’s Hap­pen­ing Again (2012), Math­ieu Hocine alias Kid Francescoli (tiens, comme Enzo Francescoli, le foot­balleur légendaire de l’OM) revient avec ce disque lan­goureux. Une élec­tro sou­ple et entraî­nante, tis­sée à même les draps suin­tant l’amour et les corps chauds. L’album s’ouvre sur l’iconique “Blow Up”, brasse quelques joliess­es (“Boom Boom#2”, “Does She ?”), tou­jours la main sur le cœur, et s’achève sur la très belle ritour­nelle “Italia 90”.

Jamais nunuche ou même espiè­gle, With Julia est la par­faite BO pour ceux qui voudraient s’inventer leur pro­pre film à l’eau de rose et aux bon­bons acidulés. La voix de Julia Minkin trou­ve un refuge savoureux entre les syn­thés élé­gants et quelques flûtes de velours, et le tout est pro­duit par un des Mar­seil­lais de Nass­er. Ce qui nous donne envie de dire : vive Mar­seille, allez l’OM ! (Ben­jamin Cerul­li)

With Julia (Micro­phone Recordings/Alter K)

(Vis­ité 63 fois)