Skip to main content
1 octobre 2013

Chronique : Walton – Beyond

par rédaction Tsugi

Les Anglais ont Disclosure et font les malins avec le renouveau house, OK. Mais ce qu’ils n’avaient jamais vraiment essayé, c’est d’agréger tous les chouettes trucs qui sont sortis de leurs cartes son ces dix dernières années (grime, dubstep, R&B indé…) au tronc commun de la musique électronique actuelle : la techno de Detroit. C’est désormais chose faite, et une fois de plus, c’est un post-ado inconnu qui tape dans le mille. Walton, avec son premier album, donne dans l’antiracolage absolu, et prend ses auditeurs à rebrousse-poil. Chose plutôt rare ces derniers temps, on ne table donc pas sur un disque d’or.

Qu’importe, “Need to Feel”, qui sonne comme une deep house passée au traitement Bristol, donne au producteur mancunien le statut d’acteur incontournable du futur de la scène anglaise. Même constat sur “Help Me Out”, qui sort la TB-303 en lui donnant un beat décentré sur lequel surfer, tout en tension. “Memories”, musique androïde au possible, est un bel exemple du jeu de déconstruction-reconstruction auquel s’adonne Walton pendant ces treize morceaux plus ou moins digestes, mais parfaitement maîtrisés. Reste à trouver le courage de faire subir ça à vos neurones.

Beyond (Hyperdub/Differ-Ant)

Visited 6 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply